Deposit Les commerçants pourront gérer leur profil sur l'application mobile Nosco de manière autonome en gérant en temps réel leurs publications.

Une nouvelle application mobile verra le jour à Verdun pour aider les petits magasins à améliorer leurs chiffres d’affaires et les clients à découvrir les bons plans du moment. Les trois concepteurs de Nosco ont déjà démarché la plupart des commerçants qui ont montré de l’intérêt et poursuivent le développement de leur produit qui devrait être lancé en juin.

Ce sont ses dix années au sein de grandes entreprises comme le Club Med, La Ronde et Ikea qui donnent aujourd’hui l’envie au cofondateur Axel Fischer de se tourner vers les petits commerçants.

«Je trouve qu’il y a un problème de communication puisque moins d’un commerce sur deux a un site internet, soutient-il. On s’entend que c’est une méthode qui commence à être dépassée puisque les gens s’intéressent davantage à leur téléphone. Les entrepreneurs sont nombreux à faire passer leurs messages sur des panneaux et des prospectus que l’on voudrait numériser.»

L’exemple donné est celui d’un marchand de glaces qui aurait fait venir plusieurs employés pour répondre à la demande d’un samedi. La journée est finalement pluvieuse et les clients se font attendre. L’application mobile servirait alors à réagir rapidement en annonçant une offre promotionnelle qui inciterait les Verdunois à se déplacer malgré tout.

«L’idée est qu’un commerçant puisse créer gratuitement une annonce en moins de trois minutes avec son téléphone portable, que ce soit pour une nouveauté, une promotion ou un événement. Les utilisateurs de l’application peuvent consulter gratuitement la carte géo localisée», explique M. Fischer.

L’application s’adresse tant aux Verdunois qui veulent profiter du dynamisme des commerçants, qu’aux résidents d’autres arrondissements qui découvrent le quartier ou encore aux touristes qui souhaitent consommer.

Intérêt
«On est allés à la rencontre d’environ 70% des commerçants à Verdun et 93% d’entre eux se sont dits intéressés à participer au projet pilote, assure le cofondateur. Ce qui en est ressorti est qu’ils veulent quelque chose de rapide et facile à comprendre.»

L’enjeu principal de Nosco est de se faire connaître et celui des commerçants est de s’adresser à un maximum de personnes. C’est d’ailleurs une condition essentielle pour que l’application mobile soit viable.

«Il faut qu’il y ait beaucoup de monde dessus, car à partir de ce moment, on rentre dans nos coûts. De la même manière qu’un Kijiji, s’il y a 1000 personnes qui l’utilisent, ça ne marche pas, car seulement 20 personnes vont choisir la version payante.»

Le projet pilote sera lancé à Verdun d’où sont originaires les concepteurs de Nosco, puis devrait s’étendre aux artères commerciales de la métropole comme la rue Saint-Denis.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!