Le Club de handball de Verdun a remporté le 16 mars les demi-finales de la Ligue récréative du Celtique de Montréal. Vêtus de jaune, ceux qui se font appeler les Argoulets ont gagné leur match contre les verts sur le terrain de l’école Joseph-Charbonneau de Villeray. Ils rencontreront ce vendredi les rouges pour disputer la finale.

«Le score est de 33 contre 23, c’est la victoire dont je suis bien sûr satisfait, rapporte le cofondateur du Club et joueur, Maxime Bastien. Ça s’est très bien déroulé puisqu’on a mené tout le match et qu’il n’y a pas vraiment eu de compétitions.»

Le championnat se déroule sur dix rencontres réparties tout au long de la saison. Il commence en octobre et se termine avec les finales en mars.

Le Club de handball celtique de Montréal, qui organise l’événement, disposait cette année de seulement trois équipes. La formation de Verdun a donc saisi l’occasion pour se présenter comme adversaire.

«Ça reste du récréatif, mais avec de la compétition, donc les gens ne se donnent pas de la même manière. À l’entraînement, les règles sont moins strictes et les contacts moins durs. C’est sûr qu’arrivés en match, il y a plus de tension», reconnaît le sportif.

La finale sera disputée le 23 mars à 21h30 à l’école Joseph-Charbonneau de Villeray (8200, rue Rousselot). À terme, les Argoulets souhaiteraient avoir plus de joueurs pour créer leur propre Ligue récréative.

Création
Le Club de handball de Verdun a été fondé en 2015 avec la mise en place de groupes féminins et masculins pour les 8-14 ans. Depuis septembre, le nombre d’adultes intéressés par l’activité a permis de leur ouvrir une session mixte.

«On a décidé de s’appeler les Argoulets après avoir fait des recherches sur le passé de Verdun, explique M. Bastien. À la période de la colonisation française, c’étaient des francs-tireurs, donc on a pensé que c’était une bonne représentation de l’équipe, en plus de s’inspirer du quartier.»

Ils sont une quinzaine d’adultes à se retrouver les mercredis soirs pour s’entraîner dans le gymnase de l’école Champlain. Tous sont des amateurs, certains ont de l’expérience au handball et d’autres viennent découvrir le sport qui repose sur trois fondements: courir, sauter et tirer.

«On fait ça pour s’amuser et pour donner envie de continuer de pratiquer ensemble. Selon les envies, les joueurs peuvent décider de participer également au championnat», rapporte le cofondateur.

La saison qui a commencé à la mi-septembre prendra fin en avril. À l’avenir, les cofondateurs du Club espèrent avoir suffisamment de participants pour ouvrir de nouveaux groupes et combler le manque pour les 14-18 ans.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!