Ils sont neuf enfants issus de milieux défavorisés sur les 90 que compte le CPE Chez Picotine, à Verdun, qui pourront bénéficier gratuitement des services de garde éducatifs à partir du mois d’août. Au total, le gouvernement du Québec souhaite subventionner quelque 22 000 enfants avec la nouvelle enveloppe de 95 M$.

Depuis 1997, un programme de contribution réduite permet à des familles à faible revenu de payer seulement deux jours et demi de garde par semaine, par enfant. Mais pour certains, défrayer près de 19$ est tout de même trop.

«Certaines sont en créance, donc il y en a pour qui on doit attendre plus longtemps et d’autres qui finissent par partir parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer, souligne la directrice générale du Centre de la petite enfance, Nathalie Dupont. Or plus un enfant se sociabilise, plus il s’ouvre au monde et plus la transition vers l’école est facile.»

La direction du CPE Chez Picotine de la rue de L’Église accueille favorablement l’annonce qui ne lui permettra pas d’accueillir plus d’enfants puisqu’il fonctionne déjà au maximum de ses capacités, mais à pouvoir s’adresser également aux milieux défavorisés.

Dépenses
L’annonce s’ajoute à celle qui, au début du mois, prévoyait la création de 2 000 nouvelles places en centre de la petite enfance et en garderie subventionnée. Elle leur permettra d’accueillir gratuitement les enfants de milieux défavorisés.

Les 95 M$ seront donc directement versés aux CPE, garderies privées ou du milieu familial. Ils seront répartis sur cinq ans avec la volonté de réitérer l’offre au terme du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023.

«En rendant les services totalement gratuits en milieux subventionnés, on va être capable de doubler le nombre d’enfants qui vont pouvoir bénéficier des services éducatifs de qualité, affirme M. Fortin. On va surtout s’assurer que les 11 000 enfants qui sont déjà dans les services de garde vont y demeurer jusqu’à ce qu’ils aillent à l’école ou à la maternelle.»

Pour en bénéficier, les parents auront simplement besoin de montrer chaque année le document qui prouve son admissibilité. Il s’agit notamment de ceux qui bénéficient du programme d’aide social ou de ceux en réinsertion à l’emploi.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!