Six Verdunois ont été sélectionnés pour participer aux Olympiades québécoises des métiers et des technologies qui se dérouleront début mai au centre-ville de Montréal. Ils font partie des 300 finalistes des éliminatoires régionales qui démontreront leurs compétences dans leur discipline respective, que ce soit l’infographie, la carrosserie, la plomberie, ou encore l’esthétique, entre autres.

«La compétition est une très bonne occasion de mettre en pratique ce que j’ai appris pendant mes études et de m’améliorer, assure Jingai Xu qui est en deuxième année de conception graphique résidentielle et commerciale au Verdun Adult and Career Center. J’espère gagner, mais je suis déjà très heureuse, car j’ai fait des progrès et je sais que je ferai de mon mieux le moment venu.»

Les participants ont la possibilité de s’entraîner sur les exercices imposés lors des éditions précédentes. L’un des enjeux sera de finir l’épreuve en un maximum de trois heures. La jeune femme de 23 ans, originaire de la Corée du Sud, a accepté un défi supplémentaire.

«Je suis habituée à travailler sur le logiciel Autocad, mais lors des Olympiades, je me servirai de Reddit qui permet aussi de faire de la 2D et de la 3D», rapporte-t-elle.

Début mai, elle concevra sur ordinateur un bâtiment à l’échelle vu de l’extérieur. Un autre plan devra aussi présenter la disposition des murs et des fenêtres. À la fin de ses études, Jingai Xu souhaiterait concevoir des maisons pour évoluer dans un univers créatif tout en respectant les échéanciers et les désirs de ses clients.

Apprentissage

Jean-François Jardin est l’un des étudiants du Centre de formation professionnelle (CFP) de Verdun qui se rendra également à la compétition. Il mettra en avant son savoir-faire en peinture automobile alors qu’il y a à peine deux ans, il n’aurait jamais pensé exercer ce métier.

«Mon projet de base était d’aller au cégep alors, quand j’ai commencé à faire de la carrosserie en secondaire 4, c’était toute une aventure, se souvient celui qui est aujourd’hui apprenti peintre. Quand j’ai remarqué tout ce qu’on pouvait faire avec cette formation et ce que le Diplôme d’études professionnelles (DEP) pouvait m’apporter, j’ai trouvé que c’était une belle occasion. Ce qui m’intéresse, c’est avant tout le côté perfectionniste qui me ressemble.»

Depuis décembre, le jeune homme de 18 ans s’entraîne en espérant être parmi les meilleurs. «J’ai des formations pour utiliser Axalta, la peinture que l’on va utiliser lors de la compétition. C’est mon école qui les paie, car je ne m’en étais jamais servi auparavant et que ça m’apprend de nouvelles techniques qui me serviront pour la suite», soutient-il.

Il a notamment découvert des étapes de préparation avant d’appliquer la peinture, de nettoyage et d’essuyage pour retirer les poussières. Aux Olympiades, il devra assembler un pare-choque, appliquer une couche d’apprêt, peinturer et polir.

La 15e édition des Olympiades québécoises des métiers et des technologies se dérouleront du 2 au 5 mai à la Place Bonaventure (800, rue de la Gauchetière Ouest).

Déroulement
La compétition valorise les métiers spécialisés où il existe une pénurie de main-d’œuvre au sein de plusieurs industries en présentant des modèles de réussite.

«Pendant 48h, on monte une véritable usine à partir de rien avec 300 postes de travail, indique Jean-Rock Gaudreault, directeur général de Compétences Québec, l’organisme à l’origine du projet. Chaque métier est un univers en soi et sera pratiqué en simultané. C’est fascinant.»

Quelque 250 juges analyseront dans les moindres détails les pièces métalliques, les dessins ou les gâteaux réalisés par les étudiants lors d’épreuves se déroulant sur deux jours. En soudage, par exemple, les pièces seront auscultées au rayon X.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!