L’École de cirque de Verdun (ÉCV) a inauguré ses locaux entièrement rénovés à l’occasion de son 30e anniversaire. L’occasion est saisie pour lancer une première grande campagne de financement pour poursuivre sa mission tout en développant davantage d’activités.

L’ÉCV a vu le jour en 1988 grâce à deux étudiants de l’École nationale de cirque, Jacqueline Massé et Michel Legault. Les cours étaient alors réservés aux enfants et donnés dans de gymnase de l’école primaire Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

En 1996, l’institution a trouvé sa place dans l’ancien aréna Guy-Gagnon. «Ç’a été un moment marquant, reconnaît le fondateur qui est aujourd’hui directeur des opérations et de la conception artistique, M. Legault. On n’était pas une vraie organisation et il a fallu s’organiser plus sérieusement. On a appris un paquet de choses sur le tas et on a passé une couple d’années difficiles.»

L’ÉCV a pris de l’expansion et a commencé à proposer des activités le jour. Plusieurs transformations de l’édifice ont été faites avant de réaliser, en 2008, la première des trois études en vue de rénovations majeures. En 2012, il a fallu quitter les lieux le temps des travaux et revenir définitivement à l’été 2016.

«On a un espace aménagé selon nos spécificités et ça nous donne de nouvelles possibilités. En même temps, tout n’est pas gagné parce qu’il y a une concurrence et de nouvelles tendances qui sont apparues. Quand on est revenu, on s’est donné trois ans pour repartir le projet parce que lorsque l’on a fait la construction, on a perdu beaucoup de clientèle», souligne Michel Legault.

Encadrées par une quarantaine d’employés, quelque 22 000 personnes profitent aujourd’hui des différentes disciplines de l’ÉVC, comme la jonglerie, le trampoline et les acrobaties. Elles sont proposées à travers plusieurs activités, dont des ateliers d’initiation, des camps de jour et des spectacles.

Évolution
«La mission reste la même, bien qu’on vient de la réviser, précise le fondateur. On donne des activités qui ont rapport au cirque et on s’en sert comme levier pour être une organisation culturelle.»

Les 30 ans de l’école sont l’occasion de la faire connaître à un plus large public et d’inviter la communauté à visiter les nouvelles installations. «À l’avenir, on va diversifier notre offre et aller dans des secteurs où on n’est jamais allé avant. Par exemple, la population vieillit donc on adapte certaines de nos activités», insiste Michel Legault.

La campagne de financement permettra aussi de donner un deuxième élan pour les années futures. «Nous somme une école dont le fonctionnement est peu soutenu par des fonds publics, explique la directrice générale, Andrée-Anne Simard. L’École s’autofinance à 85%, et elle a les mêmes obligations et objectifs de qualités que les écoles soutenues par les différents paliers de gouvernement.On sert la population de Verdun, mais plus largement, on fait partie d’un écosystème de relève circassienne, que ce soit du public ou de la pratique.»

Les personnes intéressées peuvent contribuer jusqu’à la fin de l’année. L’ÉVC est également en recherche de commanditaires et de donateurs.

Événement
Le 8 septembre, un événement sera organisé par l’École de cirque de Verdun (ÉCV) pour célébrer son 30e anniversaire. La programmation prévoit des ateliers familiaux le matin. En après-midi, des ateliers plus spécialisés seront proposés pour essayer différentes techniques comme l’aérien, du tissu, du trapèze, du trampoline, ou encore de l’acrobatie. Des spectacles seront présentés le soir avec des artistes qui ont commencé à l’ÉCV et qui sont aujourd’hui professionnels.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!