Gracieuseté - Entr Samuel Côté, Emeric Noël, Nicole Lee et Alexandre Vanier travaillent à améliorer la qualité de l'entreprise Entr dont les bureaux sont situés sur la rue Saint-Ambroise, dans le Sud-Ouest.

Entr est la nouvelle entreprise web pour laquelle s’est associé le Verdunois Alexandre Vanier. Décrite comme un «Airbnb de l’événementiel», elle souhaite permettre à tout un chacun de créer un événement mémorable en quelques minutes.

Alexandre Vanier a cofondé la marque de vêtements Poches & Fils en 2015 pour laquelle il avait aussi le titre de directeur des technologies et du commerce électronique. Il en est toujours actionnaire, mais sa participation est limitée puisque le développement est abouti. En recherche de nouveaux défis, le jeune homme de 27 ans a rencontré Marc-Antoine Bonin puis Emeric Noël qui sont devenus ses associés.

«On liste des espaces où les gens peuvent entrer directement avec les propriétaires, créer une soumission pour leur événement, la faire accepter et la payer, explique l’entrepreneur. On s’adresse à une clientèle qui veut créer des événements de 50 personnes minimum. On apporte aussi tous les services connexes, avec des traiteurs, des foodtrucks, une équipe et du divertissement.»

L’objectif avec Entr est de permettre à tout le monde de remplacer le planificateur d’événement avec un accompagnement qui permet à l’organisateur de ne rien oublier, tout en lui suggérant des choses. Les propriétaires sélectionnés doivent fournir des photos de qualité et répondre rapidement aux clients, quant aux services annexes, ils ont été testés par les associés qui en ont retenu trois par ville environ.

«On donne accès à un répertoire de salles et on propose des options autres que des hôtels ou des salles de réception. On propose par exemple des galeries d’art, des hangars et des lofts qui permettent de créer des événements originaux», précise M. Vanier.

Plus de 200 événements ont déjà été organisés, comme la grand-messe de Bell pour présenter les cent nouvelles entreprises émergentes au Théâtre Paradoxe, dans le Sud-Ouest ou une présentation de voitures Porshe aux Montréal Grandé Studios.

Répartition
Le projet a été lancé il y a huit mois et la plateforme est fonctionnelle depuis quatre mois. C’est d’ailleurs le rôle principal sur lequel s’est concentré le Verdunois en définissant ses requis et travaillant sur le développement de sa programmation.

«Les deux autres associés en sont à leur première entreprise, donc j’aide aussi beaucoup avec la stratégie de l’entreprise, rapporte-t-il. Je travaille aussi avec Marc-Antoine pour rencontrer des investisseurs et on a déjà levé plus de 200 000$ en financement.»

M. Bonin est le président et s’occupe du développement d’affaires, avec la gestion des ventes et la création d’ententes avec des entreprises. Quant à M. Noël, il gère tout l’aspect marketing avec le contenu et la page Facebook entre autres.

Croissance
Depuis son lancement, Entr est en croissance constante à tous points de vue. De trois employés, l’entreprise est passée à une dizaine; de 10 000$ de transactions sur la plateforme, elle est arrivée à presque 300 000$; de 150 espaces disponibles, elle en comptabilise près de 800.

«Dans la prochaine année, on va créer de plus en plus de supports pour que l’événement soit créé le plus facilement possible. […] On va aussi se concentrer sur la qualité de notre service donc on va peut-être ralentir la croissance des salles et des partenaires pour s’assurer de la qualité de l’expérience», prévoit Alexandre Vanier.

Même si l’entreprise s’est formée à Montréal et s’étend progressivement au reste de la province, les trois associés commencent à créer des événements à Toronto et à Ottawa. Le but est d’être vraiment présent en Ontario à la fin du mois, de s’étendre au reste du pays d’ici la fin d’année et de s’attaquer au marché des États-Unis dès l’année prochaine.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!