En ce début d’été, le Réseau Affaires Verdun a choisi comme personnalités les propriétaires de la boutique Choco Passion de la rue Wellington, à Verdun. Le chef Jean-Luc Esnault, son épouse Johanne Harel et leur équipe proposent une grande variété de chocolats fabriqués selon des méthodes artisanales inspirées des meilleures traditions européennes.

La demande pour le chocolat ne cesse de croître à l’échelle mondiale et même localement selon M. Esnault. Il faut dire que le cacao se retrouve dans une multitude de recettes et de produits de confiserie pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Boulanger, pâtissier puis chocolatier, le chef Esnault a relevé bien des défis depuis son arrivée au Québec, il y a 38 ans. Le chocolat est devenu une passion pour lui et sa conjointe qui n’hésitent pas à se rendre dans des pays où on produit le cacao, comme le Pérou et le Guatemala, afin de sélectionner les meilleures fèves au moment de la cueillette.

Chocolat sur mesure
Il y a 10 ans, le couple Esnault créait Concept Chocolat pour ensuite acquérir un atelier de confection dans un immeuble de la rue Boivin, à LaSalle. L’idée était simple : les cuisines permettaient de fabriquer sur demande divers types de chocolats et produits de confiserie en fonction des commandes reçues, tout en ayant un petit local pour la vente au détail.

Concept Chocolat est donc à la fois grossiste et détaillant, offrant plus d’une cinquantaine de produits et d’avantages au gré des acheteurs institutionnels ou individuels (pâtisseries, hôtels, boulangeries, restaurants).

La boutique fabrique environ 200 000 morceaux de chocolat à Pâques, un sommet dans l’année. En juin, on prépare les commandes d’Halloween et au cours de l’automne, il faut penser aux fêtes de fin d’année et à la Saint-Valentin. Quelque 17 employés et 3 participants d’un programme de réadaptation travaillent chez Concept Chocolat qui a donné naissance à Choco Passion.

Pour les vrais amateurs
«Il y a cinq ans, le commissaire au développement économique, Alain Laroche, nous a incité à ouvrir une boutique sur la rue Wellington. Je viens de Ville-Émard et je connaissais Verdun pour avoir travaillé à la Banque CIBC, au coin des rues Wellington et Galt», explique Johanne Harel.

Le couple a hésité avant d’accepter l’invitation puisque tenir une boutique est très prenant.

En offrant leurs produits directement aux Verdunois avec Choco Passion, Johanne et Jean-Luc ont fait connaître un monde de douceurs associant le chocolat, les confiseries, la pâte d’amandes, les guimauves, les confitures et les tartinades ainsi que les sorbets sans oublier le chocolat bio et le café équitable de première qualité.

Parcours
Né dans la ville du Mans, Jean-Luc Esnault a fait ses études de chef pâtissier en France. Arrivé à Montréal, le jeune homme a ouvert une boulangerie et il a été le premier à faire des croissants semblables à ceux qu’on vous sert au petit déjeuner à Paris. Pendant plus 20 ans, le boulanger pâtissier s’est bâti une solide réputation pour ses viennoiseries, d’où le succès de son entreprise qui a conduit à l’ouverture d’une succursale à Montréal-Ouest, la Pâtisserie de la Gare. Le chef Esnault a finalement vendu ce commerce afin de réaliser un nouveau défi comme chocolatier.

Unis depuis plus de 30 ans, Johanne Harel et Jean-Luc Esnault sont de véritables artisans qui transmettent au public leur passion du chocolat et de l’innovation en confiserie, tout en contribuant à l’économie locale.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!