Gracieuseté Pedro Pablo de Vinatea et Pascal Lapointe ont remporté ensemble la médaille de bronze aux Internationaux du Brésil à la mi-août.

Le joueur de parabadminton Pascal Lapointe est arrivé jusqu’en quart de finale aux Internationaux du Brésil et a remporté la médaille de bronze en double, aux côtés du Péruvien Pedro Pablo de Vinatea.

«Le double masculin n’est pas inclus au programme des Jeux olympiques et des Jeux paralympiens, donc il prend un peu moins d’importance du point de vue de la planification sur le long terme. Le simple est en général plus important et le double mixte aussi», explique le Verdunois qui cherche à participer à un maximum de compétitions.

Il commence d’ailleurs à bien connaître les Internationaux pour y avoir participé environ sept fois en deux ans. La première fois qu’il a rencontré Pedro Pablo de Vinatea, c’était il y a deux ans lors d’un match qui les mettait face à face et c’est finalement l’an dernier, pour les championnats du monde, qu’il s’est retrouvé à ses côtés et a atteint le top 16.

«Une bonne chimie et être habitué à son partenaire aident toujours, mais d’abord et avant tout, il faut avoir quelqu’un d’un bon niveau, avertit M. Lapointe. C’est sûr qu’il y a une stratégie de base en double masculin sur laquelle on peut s’appuyer et on essaye de ne pas être trop créatif. Quand l’autre équipe est en attaque, c’est mieux d’être l’un à côté de l’autre; quand on est à l’attaque, c’est mieux d’être l’un avant et l’autre à l’arrière.»

Trois semaines avant le tournoi, la fédération Badminton World publie la liste des inscriptions. La particularité du parabadminton est qu’ils ont jusqu’à la veille du tournoi pour se réinscrire et annoncer le nom de leur partenaire.

Il existe six catégories: deux pour les personnes en fauteuil roulant, trois pour les joueurs debout et une autre pour les petites personnes. Pascal Lapointe fait partie des joueurs debout. Sa catégorie se nomme SL4 et, en double, il doit jouer avec quelqu’un issu de la catégorie SL3, comme M. de Vinatea.

Avenir
Les deux hommes pourraient rejouer ensemble à l’avenir. «J’aimerais avoir un partenariat régulier avec lui et faire le plus de tournois possible dans les prochains mois, surtout pour les championnats du monde de parabadminton de 2019. Ce qui est intéressant, c’est qu’ils seront intégrés à la compétition des joueurs valides, ce qui permet d’intégrer le sport et faire en sorte que les athlètes de para côtoient les vedettes», insiste le joueur.

Pascal Lapointe voudrait avoir plus de visibilité du sport à l’échelle internationale, mais aussi au local, que ce soit au Québec ou au Canada.

«On est à la recherche de joueurs qui veulent commencer le parabadminton ou encore plus, des gens qui ont un handicap et qui pratiqueraient le badminton de leur côté parce qu’ils ne seraient pas encore au courant qu’il existe un circuit à leur intention, annonce-t-il. Quand on pense au sport adapté, on pense souvent au fauteuil roulant alors que le parabadminton, notamment, est assez inclusif et donne la chance de participer à des gens qui ont quand même beaucoup de types de handicaps.»

Pascal Lapointe s’entraîne une vingtaine d’heures par semaine pour être prêt pour le programme chargé qui l’attend dans les deux prochaines années.

Compétitions à venir

– Championnat panaméricain : novembre
– Qualifications Jeux parapanaméricains: d’ici le 31 mars 2019
– Championnat du monde : août 2019
– Jeux parapanaméricains : août 2019
– Qualifications Jeux paralympiques: du 1er janvier au 31 mars 2020
– Jeux paralympiques: août-septembre 2020

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!