Gracieuseté – Thaissa Duarte Photographie «Je voulais être une référence pour mes filles, pas juste comme maman, aussi pour le métier que j'exerce. Je ne travaille pas pour l'argent, mais pour quelque chose que j'aime», soutient Thaissa Duarte, photographe.

Originaire du Brésil, Thaissa Duarte est arrivée au Canada en 2011 alors que son mari, Renato, souhaitait émigrer pour travailler dans le marketing de l’industrie des jeux vidéo. Après des débuts difficiles pour trouver un emploi qui lui ressemble, elle s’épanouit aujourd’hui en tant que photographe indépendante.

Mme Duarte a commencé par aller deux mois à l’école du Québec à São Paolo pour apprendre notamment la langue et la culture canadienne. Bien que journaliste de télévision au Brésil, elle a fait un certificat en animation culturelle à l’Université du Québec à Montréal pour avoir une meilleure reconnaissance professionnelle. Malgré tout, elle a eu des difficultés à faire sa place.

«J’ai été assistante de production, mais je ne pouvais pas être coordinatrice parce que je ne l’avais jamais été. Je me suis retrouvée à faire des emplois corrects, mais que je n’aimais pas personnellement parce qu’il manquait de défis pour moi», raconte la femme de 35 ans.

Elle a profité de sa grossesse de sa fille Lys puis de ses jumelles pour réfléchir à la manière qui lui permettrait d’être fière de son travail à nouveau.

«J’ai pensé à devenir photographe parce que je connaissais bien la technique, affirme Mme Duarte. Je suis douée pour être photographiée, donc je peux diriger les gens pour les prendre en photo. Et avec mon expérience de journaliste, j’aime beaucoup le style lifestyle avec du photoreportage.»

Son inquiétude portait toutefois travail autonome, notamment parce qu’il n’y a aucune garantie financière. Elle s’est donc rendue en mars auprès d’un coach personnel.

«Tout ce qu’elle m’a dit m’a donné du courage et le lendemain, je faisais mon site web. J’ai aussi demandé à mes proches amis de faire une séance avec eux pour pouvoir montrer ce que je suis capable de faire», se souvient Mme Duarte.

Elle a également reçu le soutien de sa mère, qui est elle-même photographe, ainsi que celui de son mari qui lui a offert un appareil photo pour son anniversaire en avril.

Famille
Elle a commencé à travailler à son compte il y a trois mois et ce sont les familles qu’elle aime particulièrement prendre en photo.

«J’ai fait la femme enceinte, la maternité et les bébés, sourit la photographe. Je sais aussi que je pourrais être là à nouveau quand les enfants auront grandi. Mon travail me permet de garder contact avec mes clients. J’aime ça et même si c’est différent, c’est une façon de continuer d’être un peu journaliste, dans le sens où je raconte l’histoire de la famille.»

Pour se préparer à une séance, elle envoie un questionnaire pour connaître davantage les êtres humains qu’elle va rencontrer. Elle leur demande notamment leurs activités familiales et l’émotion que chaque membre représente, comme la patience ou la complicité. Les informations ainsi recueillies lui servent aussi à mettre à l’aise ses clients et à capter des moments personnels.

«L’expérience avec les enfants m’aide beaucoup. Je sais ce que c’est qu’une crise et ça ne me dérange pas du tout et parfois je continue de prendre des photos parce que cela fait partie de la vie de famille. D’autant plus que les enfants sont beaux aussi lorsqu’ils pleurent et ça fera une histoire à raconter», soutient Thaissa Duarte.

Elle a d’ores et déjà de nouveaux défis qui s’en viennent avec entre autres de photographier des couples, des enfants dans des garderies et un accouchement prévu fin octobre.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!