Yolaine Gervais, la propriétaire du Sommet de la rive, retrace l’évolution de la résidence pour personnes âgées qui compte quelque 190 appartements. Parmi les 205 locataires, l’une des premières résidentes Pauline Noel de Tilly ainsi que Pauline Carbonneau qui est très impliquée dans différentes activités, comme l’aquaforme, le comité de lecture ainsi que la chorale.

«J’ai une expérience du milieu des affaires, mais de l’immobilier et de la construction. Ce que je trouve intéressant avec la résidence pour aînés, ce n’est pas seulement le côté matériel, c’est aussi l’aspect humain qui s’ajoute à l’immeuble. […] Dans le fond, ça devient une entreprise de services et le client est au cœur de ça», résume la propriétaire.

En 2009, Mme Gervais a déjà une résidence pour personnes âgées, mais elle recherchait un projet de plus grande importance. Elle a été séduite par l’atmosphère chaleureuse du Sommet de la rive, puis de Verdun qu’elle compare à un gros village, et a fini par convaincre les propriétaires de l’époque de lui revendre le bâtiment qui avait tout juste un an.

«On s’approprie une résidence en transmettant nos valeurs à l’équipe, de choisir une équipe qui nous ressemble et qui va aller dans le même sens que la mission qu’on se donne», explique celle qui précise que le personnel de l’époque était resté après la transaction.

Gestion ouverte
Mme Gervais ajoute que l’équipe a changé au cours des dix ans et que l’actuelle ressemble en plus à son style de gestion. «C’est une gestion beaucoup plus de délégation, plus ouverte, et pas dans la hiérarchie. C’est donner de l’autonomie et impliquer l’équipe», décrit-elle en précisant qu’elle a décidé d’avoir deux directions, une aux opérations et une autre en marketing.

Son objectif est de proposer un service personnalisé pour se démarquer des concurrents avec l’embauche d’une conseillère disponible en tout temps au Sommet de la rive. L’employée est ainsi responsable de l’accueil du client, de son intégration et de son suivi au fil du temps.

«Nous avons beaucoup de résidents qui sont là depuis le début, donc la clientèle est peut-être plus âgée maintenant qu’au début, analyse Camille Gervais à la direction marketing qui rapporte aussi que la plupart sont des Verdunois. De plus en plus, on a tendance à recevoir une clientèle un peu plus jeune qui s’y intéresse vers 60-65 ans.»

La propriétaire souhaite faire place à l’innovation avec des services plus actuels. Elle évoque ainsi la présence d’une récréologue qui organise des activités physiques comme l’aquaforme dans la piscine, ou encore culturelles avec un club de lecture.

Autre exemple, s’adapter aux intolérances alimentaires et à la tendance végétalisme, ainsi qu’aux envies d’avoir des aliments biologiques et des producteurs locaux. Du raffinement dans l’assiette, que Mme Gervais veut aussi retrouver dans le bâti avec des travaux d’amélioration dans les espaces communs. Les tapis ont été changés et la peinture remise au goût du jour dans les étages, entres autres.

Sécurité
Pauline Noel de Tilly a suivi sa voisine au Sommet de la rive et a emménagé dans la résidence le 27 juin 2008 à l’âge de 75 ans. «C’est tout d’abord la sécurité qui m’a décidé de m’y installer, insiste-t-elle. Ce sont aussi les services qu’on nous offre, comme la visite de médecins. Mes enfants vivent loin, en Alberta, donc ils ne sont pas de l’autre côté de la rue pour intervenir à tous instants.»

Elle a signé avant même le début des travaux de construction, ce qui lui a permis de choisir son appartement situé au 6e étage avec vue sur le fleuve qu’elle occupe toujours. Depuis, Mme Noel de Tilly participe aux portes ouvertes et propose ses marionnettes tricotées au marché de Noël. Elle profite aussi du bingo, de la chorale et des autres résidents qui partagent son quotidien.

De son côté, Pauline Carbonneau s’est installée sur place le 10 octobre 2014 à l’âge de 80 ans. «J’avais une fille ici, mais qui avait déménagé en Gaspésie et je me sentais vieillir un peu, reconnaît celle qui avait déjà fait une première visite en 2008. […] Je trouvais mon sac de vidanges trop lourd pour le descendre et ça me fatiguait.»

Si elle a choisi le Sommet de la rive, c’est parce qu’elle a pu avoir un appartement comme elle le souhaitait, avec un coin bureau, une vue sur le fleuve et au 10e étage où se trouve la bibliothèque. En plus de faire partie du comité de lecture, Mme Carbonneau apprécie aussi la piscine et la chorale, tout comme le fait de choisir ses activités et de rencontrer de nouvelles personnes.

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!