Gracieuseté – Adrien Baudet À l'intérieur d'une même œuvre se confrontent idées, matières, couleurs et médiums.

Encore coincé avec le Memphis Blues est la nouvelle exposition présentée au Quai 5160 dévoilent les récentes œuvres de Louis Bouvier. L’assemblage de dessins photoréalistes et de sculptures issues de moulages se complète par des citations et références.

L’artiste propose une allégorie qui rassemble en un même lieu et temps trois personnages qui ont chacun marqué leur époque: Ettore Sottsass, Bob Dylan et Elvis Presley. Le premier a fondé à Milan, en Italie, le mouvement de design et d’architecture Memphis en 1980. Le nom est inspiré de la chanson Stuck Inside of Mobile With the Memphis Blues Again du second. Il fait aussi référence à la ville où a vécu le troisième, chanteur et acteur américain.

L’histoire rencontre ainsi le présent, les mythes, les signes et les cultures. Ainsi, les décorations typiques d’un pavillon de banlieue contemporain peuvent se lier au classicisme gréco-romain.

Comme point de départ, Louis Bouvier se donne le quotidien qu’il capture en utilisant des techniques d’appropriation et de détournement. Il élabore une microculture en se servant de références liées au langage populaire, mais aussi au classicisme antique et à des objets kitsch.

Un atelier de médiation culturelle «À la manière de Louis Bouvier» sera organisé pour les 5-12 ans le 10 novembre, de 15h à 16h30 au Quai 5160. Les places sont limitées. Réservation: 514 872-5691.

Une visite commentée de l’exposition est aussi prévue le 13 novembre à 18h, au Quai 5160 (5160, boulevard LaSalle).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!