Au lendemain du meurtre d’un adolescent de 17 ans, plusieurs Insulaires réclament un poste de police à L’Île-des-Sœurs afin d’améliorer la sécurité. Une pétition circule sur le web depuis quelques jours pour qu’un tel service s’implante près du Centre communautaire Elgar.

Mourad Bendjennet, administrateur et cofondateur du centre islamique Al Jazira de L’Île-des-Soeurs, est l’un de ceux qui appuient l’idée d’un poste de quartier sur l’île.

«C’est pour avoir une présence plus fréquente ici. On a besoin, comme contribuables, d’avoir un service assez rapide. Ce qui se passe avec les travaux, les enclaves, ce n’est pas évident pour qu’une patrouille soit déplacée rapidement. Avoir un bureau rassure les gens», évoque-t-il.

Selon lui, le deuxième homicide d’un adolescent en deux ans sur le territoire est un événement suffisamment grave pour que soient trouvés des moyens d’assurer une meilleure sécurité.

En début de semaine, plus de 2 500 personnes avaient signé la pétition sur le site internet change.org, qui s’adresse au Service de police de Montréal (SPVM).

Le libellé avance aussi que l’île est touchée par une recrudescence de vols d’objets et de voitures, en plein jour.

Selon les données qu’il reçoit régulièrement, le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, indique que la criminalité ne connaît pas une augmentation marquée.

Le dernier profil de la criminalité du PDQ 16, publiée en juillet, indique que le nombre de crimes a diminué de 36% sur 10 ans. Le nombre d’infractions est similaire à la moyenne des 32 autres postes de quartier. Toutefois, le rapport ne présente aucun chiffre exclusivement pour l’île.

Davantage de voitures

Sans être totalement en désaccord avec le projet, M. Parenteau doute que cela fasse une différence sur le taux de criminalité. Il croit plutôt que la solution passe par davantage de patrouilleurs sur le terrain, comme il en a récemment fait la demande au commandant du poste de quartier (PDQ) 16, Yves Larocque.

«Je trouve que c’est beaucoup plus pertinent d’avoir une présence policière que d’avoir un poste de quartier avec des gens à l’intérieur. Je ne veux pas les voir dans un bureau, mais sur le terrain. Ça prend plus de véhicules à L’Île-des-Sœurs», soutient le maire.

Il mentionne que c’est au SPVM de vérifier la nécessité d’une antenne à l’île. Il observe cependant une tendance à fusionner les PDQ, soulignant que Verdun est passé de deux à un au cours des dernières années.

Le SPVM a refusé de se prononcer sur la demande citoyenne, affirmant que ce dossier revient à l’arrondissement.

Loisirs

M. Bendjennet estime que l’implantation d’un poste de police est un moyen parmi tant d’autres. L’implication de la communauté et le vivre ensemble assurent aussi une meilleure sécurité.

 

La protection de la jeunesse passe également par l’encadrement des enfants. «On doit faire encore plus attention aux fréquentations des jeunes et de les occuper avec des activités mises en place par l’arrondissement ou des organismes», soutient-il.

M. Parenteau estime aussi que l’offre des loisirs dédiés aux jeunes doit être bonifiée pour créer davantage d’interactions entre eux. Il suggère notamment d’ajouter des plateaux sportifs comme une piscine ou une glace réfrigérée.

Selon le maire, l’ensemble de l’offre des services à L’Île-des-Sœurs serait à réviser à long terme alors que le quartier connaît une croissance rapide.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!