(Photo: Hugo Lorini) Jocelyne Gourd en compagnie d'une bénévole. Le Réseau-bénévoles reçoit de l'aide du Fonds de lutte à la pauvreté.
Le vieillissement accéléré de la population verdunoise, avec l’arrivée de plusieurs baby-boomers retraités, agite le spectre d’une société où les services devront s’adapter rapidement aux besoins particuliers des aînés. Des repas préparés et livrés aux couches pour personnes souffrant d’incontinence, les demandes sont multiples et les organismes communautaires tentent d’y répondre.

«Les jeunes ça marche mais les aînés, c’est moins glamour et c’est beaucoup plus difficile pour les organismes de trouver de l’aide pour les aînés», constate la directrice du Réseau-bénévoles de Verdun, Jocelyne Gourd. Elle qui est seule aux fourneaux pour préparer le repas de dizaines de bénéficiaires à domicile voit la demande augmenter.

Selon madame Gourd, le nombre de personnes en perte d’autonomie à Verdun est en hausse à tel point que les demandes s’empilent sur son bureau. Le mandat de l’organisme est d’assurer une meilleure qualité de vie à domicile pour les aînés, d’où le service de popote roulante. Le maintien en milieu de vie naturel des gens du troisième âge en perte d’autonomie constitue un défi, compte tenu des besoins multiples.

L’alimentation, l’hygiène corporelle et l’entretien domestique s’ajoutent en effet au suivi médical à domicile ou en clinique. Le Réseau-bénévoles offre aux aînés la livraison à domicile de repas trois fois par semaine à prix modique. L’organisme cherche à combler avec une meilleure alimentation, un besoin primaire, celui de se nourrir. D’autres services sont offerts: l’accompagnement médical par des chauffeurs bénévoles et les déplacements comme aller à la banque, faire quelques emplettes, etc. Le Réseau-bénévoles doit composer avec les ressources financières limitées des bénéficiaires, des gens isolés, vulnérables et peu fortunés. Dans l’ancien Chalet du parc Poirier, transformé en cuisine, Jocelyne Gourd a peu de moyens mais une volonté de fer d’approvisionner la clientèle d’aînés à domicile.

Réseau d’entraide et couches gratuites

Pour contrer les frais reliés à l’incontinence chez certains aînés, dont les moyens financiers sont limités, un deuxième organisme appelé le Réseau d’entraide de Verdun, installé au sous-sol du Centre d’affaires de Verdun, offre des couches, des sous-vêtements, des serviettes et des produits hygiéniques gratuitement grâce à une subvention gouvernementale. Ce service montre bien l’extrême précarité de certains résidents dont le budget est très serré et qui souffrent d’une perte d’autonomie progressive, mais constante. Au chapitre de l’alimentation, le Réseau d’entraide peut offrir aux gens âgés qui le désirent, un panier d’approvisionnement mensuel en plus d’inviter les personnes plus mobiles à visiter le petit dépanneur à bas prix du Réseau afin de se procurer de délicieux repas congelés préparés sur place. Des cuisines collectives permettent aux gens qui le peuvent de se faire à manger et d’économiser.

Le Réseau d’entraide invite les aînés et leur entourage à se rendre au bureau pour s’inscrire. On s’informe auprès de Dominique en composant le 514 762-0705.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus