Venue assister à l’assemblée générale annuelle de l’Association locale de son parti à Verdun, Louise Harel y est allée d’une prédiction choc mais vraisemblable sur la démission prochaine du maire Gérald Tremblay. Poursuivant son exposé sur la collusion et la corruption en insistant sur les interventions régulières de Vision Montréal dans ce dossier au conseil municipal, Mme Harel a complété son tour d’horizon en abordant quelques sujets controversés à Verdun.

Est-ce par pure spéculation ou par flair politique que Louise Harel, chef de l’Opposition au conseil municipal de Montréal, a divulgué aux militants de son parti, réunis aux Serres municipales, l’information sur une possible annonce de démission du maire Tremblay, le vendredi 2 novembre prochain.

Rappelant que le maire doit prononcer une conférence qui n’était pas au programme à l’origine, devant les membres de la Chambre de commerce et d’industrie, Louise Harel estime que le premier magistrat de Montréal pourrait y annoncer sa démission sans obliger la Ville à tenir une élection à la mairie. La Loi provinciale oblige la Ville à tenir une élection lorsque l’événement survient un an ou plus avant les élections générales. En démissionnant, un an ou moins avant le scrutin général selon la chef de l’Oppposition, la Ville n’aura pas à tenir une élection à la mairie et le parti au pouvoir pourra nommer un maire par intérim jusqu’aux élections du 3 novembre 2013.

Un entrepreneur, un parc, une école

Parmi les nombreux dossiers touchant Verdun que Mme Harel a abordé avec ses militants de l’arrondissement, figure l’omniprésence de Catcan qui a obtenu jusqu’à 86% des contrats octroyés pour la reconstruction de rues, de trottoirs et d’égouts. Des échanges passionnés ont eu lieu sur les moyens de faire cesser la collusion et la corruption dont Montréal est victime.

Louise Harel a rappelé qu’elle avait elle-même fait le ménage à son arrivée au Parti Vision Montréal en expulsant Benoit Labonté, dont les agissements douteux faisaient l’objet de nombreuses critiques. Par la suite, alors qu’un climat de méfiance et d’allégations de toutes sortes sapaient la crédibilité du maire Tremblay, Vision Montréal revenait tous les mois avec l’idée d’une enquête sérieuse et impartiale pour faire la lumière sur l’octroi des contrats, et aussi sur la nomination d’un commissaire à l’éthique avec de réels pouvoirs.

«Hélas le maire Tremblay a toujours mis le couvercle sur la marmite», conclut Madame Harel. Rappelant que nombre de révélations ont été rendues publiques par son parti, la chef de l’Opposition n’est pas surprise des témoignages entendus à la Commission Charbonneau.

Mis au courant de tout le dossier du parc du Quai de la Tortue par André Julien, militant dévoué de Vision Montréal, Louise Harel a souligné l’utilisation non-conforme par Verdun du programme «PRAM-FAMILLE», dont l’objectif était de moderniser les parcs plus anciens et non d’en créer de nouveaux avec ce type de subventions.

La chef de Vision Montréal a également abordé le dossier de la brasserie en attente d’implantation depuis huit mois en raison d’une ambiguïté que Verdun aurait pu s’éviter selon elle. Mme Harel, qui veut mettre la rue Wellington «sur la carte», s’étonne de telles bavures qui nuisent aux commerces.

Et du côté de L’Île-des-Sœurs…

Finalement à propos de l’école de L’Île-des-Sœurs, Louise Harel a été prudente en refusant d’endosser catégoriquement une position plutôt que l’autre. La chef de l’Opposition se dit préoccupée par ce dossier parce que des enfants, il y en a et il y en aura de plus en plus à L’Île, compte tenu de l’arrivée importante de jeunes couples. Le lot Archambault semble un choix intéressant, selon elle, à plus forte raison si l’Office de consultation de Montréal (OCM) tient des rencontres et assume ce qu’elle a les moyens de faire, soit une étude technique des terrains proposés, ce que Verdun ne semble pas vouloir ou pouvoir faire.

Avant de clore leur assemblée générale annuelle, la vingtaine de membres présents aux Serres, ont élu par acclamation André Julien à titre de président de l’Association, Me Michèle Tremblay secrétaire et Jean-François Parenteau trésorier. Les autres membres de l’exécutif sont Antoine Richard, Paul Bénéteau, Caroline Varin et Sylvia Elder.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!