(ML – PL) Entrer sans prendre le temps de dire bonjour, envoyer un courriel bourré de fautes d’orthographe, éparpiller ses déchets sur son bureau… des règles de base à suivre qu’on oublie parfois. Verdunoise, Marie-Diane Faucher, rappelle une exigence importante de la vie au travail, la politesse.

Sa collaboratrice, Nathalie Savaria, et elle sont persuadées que la politesse au travail est un sujet encore pertinent aujourd’hui. «Notre livre propose comment se comporter au travail, version 2013. Nous n’inventons rien, c’est davantage un rappel. Ce que nous disons, c’est faites-en un outil de référence et prenez ce qui vous convient», détaille Mme Faucher, en entrevue avec le Messager.

La politesse est-elle en voie d’extinction? Pas tout à fait, selon celle qui a plus de trente ans d’expérience dans les domaines des communications et des relations internationales. «Il y a davantage un relâchement. Certains sont gênés de rappeler leurs employés à l’ordre ou de dire à un collègue, par exemple, qu’il devrait ramasser sa canne de thon sur son bureau, car c’est malpropre», mentionne la dame.

Dans ce livre de 160 pages, Mmes Savaria et Faucher explorent, entre autres, le comportement à adopter et l’image de soi à projeter au travail, comment donner sa carte professionnelle, répondre au téléphone ou à un courriel et comment se préparer à une entrevue.

«La politesse au travail, c’est avant tout une question de respect. C’est un atout pour un employé, car c’est une partie intégrante de son image. C’est sa marque. C’est ce qui vous donnera le goût d’aller au travail», conclut Mme Faucher.

La politesse au travail: faites votre marque! est disponible en librairie, au coût de 24,95$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!