La soirée électorale a été longue pour les deux principaux partis qui pouvaient espérer prendre ou conserver, selon les cas, la circonscription de Verdun. C’est finalement par un peu plus de 500 votes que le député sortant et candidat libéral pour un septième mandat, Henri-François Gautrin, a conservé son siège au détriment de l’ancien bloquiste, Thierry St-Cyr.

Pendant un bon moment entre 21h et 22h30, les partisans de Thierry St-Cyr se confortaient les uns les autres en applaudissant chaque fois qu’on annonçait un élu dans le camp Marois. Verdun était même identifié comme un gain pour le Parti québécois à la télévision de Radio-Canada. Les partisans d’Henri-François Gautrin avaient la mine basse dans leur bureau presque voisin du local péquiste.

L’absence du vainqueur présumé, Thierry St-Cyr, auprès de ses partisans ne pouvait que susciter l’inquiétude alors que le décompte était toujours en marche. Hélas, Thierry St-Cyr ne s’est pas montré au restaurant Jos Blo au moment où les médias étaient encore sur place. Et pour cause, le candidat péquiste ne savait pas lui-même s’il était élu.

Au cours de cette soirée plutôt joyeuse dans le camp péquiste, le président de l’association locale du PQ, Paul Bénéteau, a confié au Magazine qu’il croyait la Coalition beaucoup plus forte et le Parti libéral plus faible. Déplorant la division des votes souverainistes entre le PQ, Option nationale et Québec Solidaire, Paul Bénéteau a surtout blâmé le parti d’Aussant car, dit-il, Québec Solidaire est trop radical par rapport au Parti québécois.

La question d’une nouvelle école à L’Île-des-Soeurs a-t-elle joué pour ou contre le député Gautrin? D’après Paul Bénéteau, qui habite L’Île-des-Soeurs, cela n’a pas joué parce que, dans l’esprit de plusieurs, le dossier est réglé car l’arrondissement a maintenant les coudées franches avec la loi votée à Québec.

Au moment d’aller sous presse, nous ne savions pas encore s’il y aura demande de recomptage.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!