Hugo Lorini/TC Media La nouvelle aire de planche à roulette est prévue dès cet automne au parc Arthur-Therrien.

Les planchistes de Verdun auront toutes les occasions de profiter du grand air cet automne. L’aire de planche à roulettes du parc Arthur-Therrien sera entièrement rénovée et modernisée, afin de répondre davantage aux besoins et aux attentes des jeunes.

Le 19 mars, l’arrondissement a lancé un appel d’offres afin de trouver une firme qui procédera à la reconstruction.

«Le skatepark actuel est défraîchit, et il est de moins en moins occupé, parce que ceux des arrondissements limitrophes ont été renouvelés ces dernières années, soutient le maire de Verdun Jean-François Parenteau. Par exemple, mes deux garçons ont arrêté de le visiter, parce que les jeux ne sont pas adéquats pour répondre aux nouvelles tendances, comme la trottinette, le patin et le BMX. »

Rappelons que des rénovations ont notamment eu lieu en 2014 à l’aire de planches à roulettes du Parc Lasalle, dans l’arrondissement de Lachine.

Projet de longue-haleine
Le projet de renouvellement est sur la table depuis 2013, mais a rencontré plusieurs embûches. Les premières propositions reçues ne répondaient pas aux attentes, et n’étaient pas à la hauteur des structures offertes par les autres arrondissements.

Le conseil a donc décidé d’organiser un groupe focus avec des jeunes des écoles Riverview, Mgr Richard et de l’Île-des-Soeurs, afin d’élaborer un nouveau modèle pour le skatepark. «Les jeunes ont pu partager leurs idées et leurs opinions. On voulait que le projet viennent d’eux, qu’ils répondent à leurs attentes, parce que c’est pour eux qu’on le fait au fond,» ajoute M. Parenteau.

Suite à ce travail, un appel d’offres a été lancé l’année dernière afin que le parc soit prêt pour l’été 2015. Toutefois, en septembre 2014, les membres du conseil ont approuvé la décision de rejeter les soumissions pour le réaménagement de l’aire, car les coûts étaient «vraiment majorés par rapport à l’évaluation,» estimée à environ 450 000$. Certaines offres avoisinaient 700 000$.

«Les jeunes vont en bénéficier cette année quand même, mais un peu plus tard que prévu. On a préféré être rigoureux au niveau des finances publiques et éviter d’être pris en souricière,» a conclut le maire.

Daphné Mailloux-Rousseau, directrice générale de l’organisme l’Ancre des Jeunes, qui offre un soutien aux jeunes dans le besoin, voit d’un bon œil l’initiative de l’arrondissement.

«Je trouve que c’est toujours très intéressant quand on favorise l’accessibilité des installations sportives et de loisirs. Ça donne des moments de vie positifs et paisibles pour les jeunes.  C’est un bon moyen pour eux de socialiser. Par contre, ça ne se fait pas tout seul.»

«Je pense qu’il serait idéal de proposer en plus une animation dans le parc, des activités et des idées pour les jeunes. C’est un bon moyen de créer un tissu social fort,» ajoute-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!