Collaboration spéciale Le Cabane Panache et bois rond se déroule du 27 au 29 mars sur la Promenade Wellington à Verdun.

Les Verdunois pourront se sucrer le bec et renouer avec les plus pures traditions canadiennes françaises cette fin de semaine, dans le cadre de la 5ième édition de la Cabane Panache et bois rond de la Promenade Wellington. Concours, festoiements et délices gastronomiques sont au menu.

Dès le 27 mars, les participants pourront danser le set carré et goûter à la tire d’érable dans le cadre d’une grande soirée folklorique.

Samedi et dimanche, plusieurs jeux sont organisés afin de faire bouger petits et grands. Les visiteurs pourront grimper sur le pont de singe, se mesurer au jeu de billot, pratiquer le hockey avec des rondelles d’époque, jouer à la cuisine musicale ou encore faire des courses de skis géants.

Les prouesses artistiques ne sont pas laissées de côté. En plus de pouvoir admirer les créations en direct d’un sculpteur sur bois, le public pourra faire tirer son portrait en bûcheron et s’initier à la confection de ceintures fléchées.

Pour les plus gourmands, les quinze restaurateurs locaux ont élaboré des bouchées exclusives sous le thème du temps des sucres. Les becs sucrés pourront entre autres goûter aux brioches à l’érable et au bacon confit de Sweet Lee’s et aux Churros à l’érable d’Augusto Al Gusto.

Plutôt salés? Le public aura le choix entre les fèves à l’érable et flanc de porc BBQ de Blackstap BBQ, la chaudrée de palourdes et oreilles de crisse maison de La Queue de poisson, le grilled cheese de pain doré de Station W et plusieurs autres.

Pour plus de détails sur le menu et la programmation.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!