Les planchistes de Verdun pourront faire des prouesses dans un tout nouveau skate plaza extérieur d’une valeur de plus de 700 000$ dès cet automne au Parc Arthur-Therrien. «Un concept unique au Québec», construit selon le modèle d’une petite ville.

Les travaux, d’une durée de 7 à 8 semaines, devraient être entrepris d’ici la fin du mois de juillet. Les nouvelles infrastructures remplaceront le skatepark déjà en place dans le parc. «Une installation défraîchie et de moins en moins fréquentée», selon le maire de l’arrondissement Jean-François Parenteau.

«Je n’ai jamais vu un autre skatepark avec un concept comme celui-là, c’est 100% unique,» affirme le designer Dan Vézina, un spécialiste qui a notamment participé à la conception des nouveaux aménagements du TazMahal, un immense complexe intérieur de plus de 4M $ situé à Ahunstic.

«À Verdun, les installations seront faites sous forme de boulevard, qui mène à quatre petits skateparks différents. On peut passer de l’un à l’autre comme si on se déplaçait pour visiter plusieurs maisons sur la même intersection. Je me suis inspiré d’un jeu vidéo des années 80 qui s’appelle 720°,» explique le designer.

Dans ce jeu vidéo, qu’on peut encore retrouver dans certaines arcades, le joueur contrôle un planchiste qui roule, tourne et saute en parcourant les rues d’un quartier de la classe moyenne, et utilise les obstacles urbains sur son passage pour effectuer ses figures.

Le skate plaza du parc Arthur-Therrien permettra donc aussi aux participants de faire autant des « flats », soit des figures sur une surface plane, que d’augmenter le niveau de difficulté en roulant dans les différents modules. L’espace entre les obstacles aidera aussi à la prise de vitesse et réduira les risques de collision.

Viser le long terme
Des jeunes des écoles Riverview, Monseigneur Richard et de l’Île-des-Sœurs ont également été consultés dans l’élaboration du nouveau modèle.

«Tout a été pensé à long terme, se réjouit le conseiller de Verdun pour Projet Montréal, Sterling Downey. Nous ne construirons pas des modules que nous pourrons bouger. Ils seront fixes, en béton, et donc plus durables, contrairement au skatepark actuel qui est en asphalte et qui est rempli de fissures, de craques et de trous suite aux périodes de gel.»

Lorsque des événements seront organisés, des modules amovibles pourront être installés sur les espaces libres afin d’ajouter de nouveaux défis aux planchistes.

«En ce moment, notre skatepark est linéaire, on peut seulement faire des allers-retours entre deux obstacles. Mais une planche devrait être fluide, faire des 180, des 360 degrés, ne jamais être limitée dans ses gestes et ses mouvements. Le nouveau parc prend tout cela en considération, » ajoute-t-il.

Le skate plaza a aussi été conçu afin que les différentes disciplines, la planche, le BMX et les trottinettes, puissent partager l’espace. Les adultes et les enfants seront également les bienvenus.

Le conseiller Downey prévoit une utilisation à long terme d’au moins 20 ans pour les nouvelles installations.

Un modèle pour Montréal
M. Downey espère que le nouveau skate plaza, qu’il considère comme «le plus beau à Montréal », inspirera la métropole à investir davantage dans l’aménagement de structures de qualité pour les planchistes.

«Il faut voir les skateparks comme des infrastructures dont l’utilisation va au-delà de l’arrondissement. Ils devraient tous être construits différemment pour offrir des utilisations, des niveaux de difficulté et des obstacles variés. Les gens devraient pouvoir voyager autour de la ville pour en faire.»

Pour ce faire, M. Downey compte inviter toute la communauté planchiste de Montréal à animer la place pendant la saison estivale. Des barbecues, des compétitions et des camps de skate pourraient donc être organisés.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!