Collaboration spéciale-Forum économique de Verdun Natalia Kononova au violon, Vania Angelova au piano et Denis Doucet à la clarinette.

Une vie sans amour, est-ce possible? C’est cette question qui a inspiré l’ensemble La Corde Vivante pour son prochain concert sur l’amour sous toutes ses formes présenté aux Verdunois.

Natalia Kononova au violon, Vania Angelova au piano et Denis Doucet à la clarinette revisiteront les plus belles chansons d’amour à l’Église St-Thomas More, le 22 juillet.

Avec le trio, les spectateurs pourront chanter en chœur notamment «La Quête», la chanson incontournable de Jacques Brel, quelques morceaux du répertoire d’Édith Piaf et quelques pages de l’opéra Carmen, en plus de célèbres pièces de tango et de valse viennoise.

«Nous souhaitions faire un grand hymne à l’amour pour rendre hommage à cette grande partie de notre vie, raconte Mme Kononova. Nous évoquerons toutes les intensités de l’amour, que ce soit l’amour éternel, l’amour fou, l’amour véritable et l’amour perdu.»

La violoniste, qui est également soliste au sein de l’Orchestre symphonique de Drummondville, est une habituée des mercredis en musique, où elle aime particulièrement offrir au public verdunois un répertoire qui ravive des souvenirs.

«Nous avons eu une expérience incroyable l’année dernière lorsqu’on a fait un rappel avec la chanson «Parlez-moi d’amour» de J. Lenoir. Toute l’église, tous les spectateurs chantaient avec nous, c’était quelque chose de magnifique. »

À la suite du concert, Mme Kononova continuera à sillonner le Québec en faisant vibrer partout les cordes de son violon. Elle accompagnera notamment la soprano Marie-Josée Lord au Festival de Lanaudière, en plus de se préparer pour le 300e anniversaire de Drummondville avec l’Orchestre symphonique.

Le trio La Corde Vivante sera en concert à l’Église St-Thomas More dans le cadre des Mercredis en musique le 22 juillet à 19h30. L’entrée est gratuite.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!