Collaboration spéciale L'auteur-compositeur-interprète Antoine Corriveau

Après un automne très chargé à parcourir le Québec, que ce soit avec son spectacle solo ou en première partie de Louis-Jean Cormier, l’auteur-compositeur-interprète Antoine Corriveau s’arrêtera, l’espace d’une soirée qui risque d’être empreinte d’émotions, au Centre culturel de Verdun, le 20 novembre.

Antoine Corriveau et ses six musiciens feront vibrer les spectateurs au son des douze chansons douces amères qui se retrouvent sur son album «Les ombres Longues». Composés en plein printemps érable, les morceaux posent un regard subjectif sur les grands bouleversements vécus dans une vie.

«En 2011, j’ai vécu une grosse rupture en même temps que quelques-uns de mes amis, raconte M. Corriveau, joint au téléphone. J’étais très fragile, et je pensais faire un disque essentiellement là-dessus, comme bien d’autres avant moi.»

Une seconde rupture, à plus grande échelle, est toutefois venue changer ses plans: la grève étudiante de 2012.

«J’ai été happé par ce refus commun de plier l’échine devant les normes établies. Je ne voulais pas composer directement sur ce thème, mais toutes mes chansons ont commencé à prendre un double sens. C’est donc l’album d’un gars qui pose un regard sur toute prise de décision qui cause un grand changement, soit au niveau personnel ou de la société en entier.»

Antoine Corriveau promet aux Verdunois une soirée à la hauteur du disque, puisque pour la première fois depuis sa rentrée montréalaise, il sera réuni sur scène avec tous ses musiciens. «Disons que ça donne un peu plus de drive. On sent mieux l’ambiance présente dans les enregistrements.»

À la suite de ce spectacle, l’artiste n’est pas prêt de chômer. En plus de poursuivre sa tournée à travers la province, il se prépare pour une visite en France en mars, et travaille présentement à l’écriture de son prochain album, prévu pour l’automne 2016.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!