Archives/TC Media Le chantier de la rue Woodland a été prolongé de deux semaines.

Trois chantiers de l’arrondissement de Verdun ont dépassé d’environ deux semaines leur échéancier en 2015. La reconstruction des rues Woodland, Godin et Riverview, réalisée par les firmes Les Pavages Chenail et Sintra inc. au coût de 6,7 M$, a rencontré une série d’imprévus. Les pénalités imposées aux contracteurs sont encore inconnues.

Conséquence de ces retards de livraison, la Ville de Montréal a été contrainte d’autoriser une dépense supplémentaire de 34 000$ à la firme G&S Consultants S.E.N.C.  Cette dernière est en charge de la surveillance des trois chantiers.

Impossible pour l’instant de savoir à combien s’élèveront les montants que devra débourser l’arrondissement pour pallier les retards.

Le montant exact des pénalités qu’ont occasionné ces délais sur les chantiers, tels que le travail additionnel des ouvriers et l’utilisation supplémentaire de matériel, n’est pas encore disponible. Toutefois, l’arrondissement est présentement en négociations avec les entrepreneurs afin de se partager les montants additionnels.

À titre comparatif, l’arrondissement de LaSalle a imposé une pénalité de 22 000$ à l’entrepreneur responsable du chantier du stationnement du Centre Henri-Lemieux.

Contraintes   
Une série de contraintes, occasionnées tant par la Ville que par les entrepreneurs, sont venues affecter les travaux.

«Nous avons voulu éviter la pagaille sur les routes lorsque deux chantiers se croisaient, et permettre à certaines organisations de poursuivre leurs activités estivales, a indiqué le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.  On tenait aussi à ce qu’un côté du trottoir reste ouvert. C’était des décisions logiques qui servaient les citoyens.»

Les branchements résidentiels de gaz et certains puisards sont par exemple entrés en conflit avec le réseau pluvial ou sanitaire lors de multiples excavations. Les conduites de gaz ont donc dû être déviées à quelques endroits.

Des modifications ont par ailleurs dû être apportées au plan de construction. Le nouveau réseau d’aqueduc a également causé quelques fuites, une responsabilité qui incombe à l’entrepreneur.

La séquence des travaux a aussi dû être modifiée à quelques reprises, notamment afin d’assurer la sécurité des participants au Triathlon de Verdun, et de maintenir l’alimentation en eau potable du CHSLD Champlain-Manoir.

Les cônes orange ont été omniprésents durant toute la saison estivale à Verdun, alors qu’une dizaine de chantiers majeurs se sont déployés sur le territoire. La majorité d’entre eux a été réalisée dans les délais.

Les parcs et les bâtiments publics ont aussi subi plusieurs modifications importantes. Parmi celles-ci, on compte le remplacement du système de filtration et de plomberie des deux bassins du Natatorium, la réfection de plusieurs toitures, la plantation de centaines d’arbres, la reconstruction du plancher de danse aux serres municipales et l’amélioration de l’accessibilité de la mairie.

Trois chantiers repoussés
L’arrondissement a pris la décision de repousser trois projets importants, qui devaient être réalisés en 2015, à une date ultérieure.

Sur la Promenade Wellington, l’aménagement d’une place publique entre les rues De L’Église et Galt devra attendre. «Avec les travaux qui se déroulent actuellement sur la rue Gordon, pour une période de deux ans, ça aurait été l’enfer pour les automobilistes,» précise le maire Parenteau.

La réparation des dalles de granit dans les trottoirs de la Promenade, qui commencent à décoller à plusieurs endroits,  aura plutôt lieu au printemps 2016.

«On a testé un nouveau produit, soit un coulis qu’on met entre les deux trottoirs plutôt qu’une plaque, plus durable et moins coûteux. On attend de voir les résultats après l’hiver pour effectuer le reste», a expliqué Jean Cardin, directeur des travaux publics.

Enfin, le montant alloué à l’aménagement de modules et d’infrastructures universellement accessibles au Parc Poirier devra aussi être revu, ce qui retarde le projet.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!