Les membres du tout premier Conseil Jeunesse (CJV) de l’histoire de Verdun n’ont eu que deux rencontres jusqu’à présent, mais ils ont déjà plusieurs idées afin d’améliorer leur milieu de vie. Au cours des prochains mois, les jeunes comptent notamment s’impliquer dans le projet de plage, ainsi que dans le dossier de la fermeture de l’école primaire Riverview.

Valérie Ferland et Nicolas Pilon, fraîchement élus à titre de présidente et de vice-président du regroupement, débordent d’enthousiasme devant les nouveaux défis qui s’offrent à eux.

«Ça fait un certain temps que j’observe mon arrondissement émerger sur la scène montréalaise, indique Valérie, 24 ans. Verdun ne cesse d’innover, et c’est dans cette même lignée qu’il est devenu le premier à laisser autant de place à ses jeunes. J’ai tout de suite trouvé que ça valait la peine de profiter de cette chance.»

Nicolas, pour sa part, est féru de politique, et milite depuis longtemps dans diverses causes. «Je voudrais m’attaquer au décrochage scolaire, qui demeure particulièrement élevé à Verdun, ainsi qu’au cynisme politique. Le CJV est un porte-voix qui peut faire une immense différence.»

Visibilité
Les différents mandats du conseil jeunesse émergent notamment de leurs propres préoccupations, mais peuvent aussi découler de recommandations des élus, des organismes communautaires et des écoles secondaires. Un partenariat est d’ailleurs déjà en cours avec l’école Monseigneur-Richard.

«Une de nos premières actions a été de créer un comité de visibilité. On veut être présent dans tous les événements de la ville afin d’échanger le plus possible avec la population. L’objectif est de se former une banque d’idées sur lesquelles travailler», ajoute Valérie.

Les jeunes disposent d’un budget annuel de 5000 $ pour réaliser leurs projets et défrayer les coûts afférents à leurs rencontres de travail.

Du 12 au 14 février, le CJV sera présent lors du Carnaval d’hiver de Verdun afin de rencontrer les participants et de les sonder sur leurs préoccupations et leurs priorités dans leur arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!