Archives/TC Média La place publique se trouvera devant l'église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs sur Wellington, au cœur de l'arrondissement

Une publication d’un militant sur la page Facebook de Projet Montréal a ramené à l’avant-scène le dossier du report des travaux de la place publique sur la rue Wellington. Cette «nouvelle», pourtant annoncée depuis 2 ans, a forcé le maire à réagir.

«Saviez-vous que, d’après la récente mise à jour du Plan de développement stratégique 2015-2025 de Verdun, le projet d’aménager une place publique sur Wellington entre Galt et de l’Église a été repoussé jusqu’en 2019?», peut-on lire sur la page de la formation politique depuis le 8 mars.

À cette publication, les gestionnaires de la page «Projet Montréal» ont même ajouté «c’est un recul navrant. Ce projet réclamé par les citoyen-ne-s et les commerçants visait à faire du quartier Wellington-de-l’Église un quartier à échelle humaine».

Au total, c’est environ 5 internautes qui ont réagi à la publication de la formation politique dont le maire de Verdun.

Connaitre, ou non, ses dossiers

«Encore une fois nos élus de Projet Montréal ne suivent pas les dossiers…», a répliqué Jean-François Parenteau alléguant que cette décision date de deux ans.

Ce dernier dit savoir que la place publique est un incontournable, «mais il faut planifier!», mentionne-t-il aussi en répondant à la publication.

Appelée à commenter le dossier, Marie-Andrée Mauger, Conseillère d’arrondissement à l’opposition officielle, rétorque que la réponse du maire sur Facebook n’est «pas digne de la fonction d’un élu et qu’il n’avait pas à nous accuser de ne pas connaitre les dossiers».

Une décision pourtant acceptée

La Société de développement commercial Wellington (SDC) soutient la décision de l’arrondissement de reporter les travaux. «Nous sommes déçus, car nous avons hâte, mais sans animosité car la décision tient la route», explique Billy Walsh, directeur général de la Société.

Marie-Andrée Mauger comprend également la décision, mais nuance que ce report était somme toute prévisible. «Le projet était trop ambitieux au départ et il y avait trop de projets en même temps», glisse-t-elle.

Privilégier les commerçants et les citoyens

Le maire explique que, lorsqu’il a pris la décision de repousser l’échéancier, il a jugé bon de ne pas nuire aux commerçants en leur imposant de nouveaux travaux.

«L’argent est toujours là, on ne fait que reporter les montants», répète le maire. Environ 500 000$ seront investis pour la première phase des travaux à venir assure l’élu qui précise préférer terminer les travaux de la rue Gordon avant de fermer l’intersection de cette dernière avec Wellington.

De son côté, Marie-Andrée Mauger reste positive et espère que «le délai servira à impliquer les citoyens dans un continuum de consultation publique».

L’aménagement de la place publique annoncé dans le plan de développement stratégique 2015-2025 de Verdun devait initialement se terminer en 2017, mais les travaux se termineront en 2019.

La page officielle de Projet Montréal, qui compte 375 J’aime, n’est «pas alimentée par les élus et ces derniers ne sont pas nécessairement consultés avant que des publications y apparaissent» souligne Marie-Ève Gagnon, attachée de presse de la page Projet Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!