TC Media - Archives Il y a eu plus d'accidents de la route à Verdun qu'en 2014.

Le taux de criminalité a augmenté de près de 7% dans l’arrondissement de Verdun en 2015, selon le Rapport annuel du Service de police de la Ville de Montréal. Au total, près de 2800 crimes ont été perpétrés sur le territoire du poste de quartier(PDQ) 16.

Verdun se retrouve ainsi au 16e rang des 32 postes de la ville avec 2786 crimes. L’arrondissement se trouvait un rang plus bas l’année précédente.

La différence de classement s’explique notamment par l’augmentation du nombre de crimes contre la propriété, en hausse de plus de 9%.

Vols

Le vol simple est en hausse, passant de 511 à 622. Il s’agit du type d’infraction le plus commun sur le territoire. C’est tout de même en deçà de la moyenne montréalaise qui se situe à 842.

Les véhicules sont le plus souvent ciblés. «Plusieurs automobilistes laissent encore leurs portières déverrouillées, explique Pierre Liboiron, commandant au PDQ 16. C’est le phénomène auquel on s’attaque le plus. Nous effectuons des vérifications le soir et la nuit».

Quelques 79 vols de voitures et autres véhicules à moteurs ont eu lieu l’an dernier, comparativement à 71 l’année précédente.

Les policiers sont en pleine campagne pour contrer le vol de vélos, qui n’est cependant pas plus élevé qu’ailleurs à Montréal. M. Liboiron explique qu’ils ont mis en place le Projet numéros, qui consiste à buriner les vélos pour identifier les propriétaires, «car un vélo, ça se vole rapidement», dit-il.

Le nombre d’introduction par effraction est en baisse de 15% et la quantité de vols qualifiés a également diminué. De 65 en 2014, elle est passée à 61 dans le dernier bilan.

Les vols qualifiés et d’extorsion ont chuté de plus de 50% à Verdun, et une baisse de 38% sur l’ensemble du territoire de Montréal depuis cinq ans. Il y a eu moins de cas de possession de biens volés et moins d’infractions aux lois municipales.

Le nombre d’accidents a augmenté sur le territoire entre 2014 et 2015. Plusieurs intersections causent problème. Les intersections du boulevard Gaétan-Laberge et la rue Gilberte-Dubé ainsi que du boulevard Champlain et de l’Église sont particulièrement achalandées le matin, ce qui pousse les automobilistes à faire des infractions pour court-circuiter le trafic.

La principale cause d’accident demeure toutefois l’usage du cellulaire. «Les gens ont encore la mauvaise habitude de texter et de parler au téléphone en voiture», précise le commandant. La surveillance sera accrue.
Par ailleurs, les cas d’agressions sexuelles sont plus nombreux qu’en 2014, et sont passés de 30 à 53. Seulement sept arrondissements ont un bilan plus élevé pour ce type de cas. La moyenne pour Montréal est de 38,2 cas par poste de quartier.

Autres

Un seul cas d’homicide a été rapporté, contrairement à deux en 2015.

On dénombre par contre deux tentatives de meurtre, alors qu’il n’y en avait eu aucune dans le bilan précédant.

Quelque 307 cas de voies de fait ont été rapporté, contre 318 à pareille date l’an dernier.

La criminalité a diminué de 14,7% dans l’arrondissement depuis 2011, et a reculé de 2,5% sur l’ensemble du territoire montréalais.

Prévention

Les policiers parcourront l’arrondissement à pied et à vélo pour faire de la prévention. «Avec le beau temps qui arrive enfin, nous serons plus présents au niveau des espaces verts, au bord de l’eau et au skate parc», souligne Pierre Liboiron. Il y aura également plus de cadets policiers pour prévenir les incivilités.

Les patrouilleurs feront aussi une tournée des commerces pour de la sensibilisation contre les fraudes et les graffitis.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!