TC Media - Christine Emond Manon Gauthier a inauguré l'école de fouilles, qui propose aux citoyens une rencontre avec ses ancêtres.

Il sera dorénavant possible de jouer aux archéologues amateurs à la maison Nivard-De-Saint-Dizier. Le musée du boulevard LaSalle, à Verdun, possède désormais son école de fouille.

Mené par des étudiants de l’Université McGill, le projet de trois ans vise à documenter l’adaptation des populations aux changements climatiques. La population est invitée à se joindre aux chercheurs pour fouiller plus de 200 m2 de terrain, sur quatre emplacements définis aux abords du musée.

«Nous voulons rapprocher l’archéologie du citoyen et redécouvrir notre histoire», mentionne la conseillère d’arrondissement et responsable de la culture et du patrimoine, Manon Gauthier.

Chacun pourra discuter avec les étudiants, tout en pratiquant le tamisage et le lavage d’artéfacts du 20 juin au 19 août, avec une pause de 10 jours en juillet.

5000 ans d’histoire

La maison Nivard-De-Saint-Dizier a été construite en 1710. Il s’agit d’un des plus anciens bâtiments de Montréal, situé sur le plus grand site archéologique préhistorique de la ville.

«Il y a longtemps, c’était un lieu d’échange», explique André Costopoulos, professeur d’archéologie à l’université McGill, car le site est situé le long des berges et accessible.

Le professeur souligne l’importance de continuer de faire de cet endroit un lieu de rassemblement. Plus de 16 000 artéfacts ont déjà été retrouvés près de la Maison, dont certains ayant plus de 5000 ans. Ils démontrent l’occupation amérindienne de l’endroit.

Pendant la douzième édition du mois de l’archéologie en août, plusieurs activités éducatives et de diffusion s’ajouteront aux fouilles.

Plus de 300 000$ sont dédiés à l’école. Il s’agit d’un partenariat entre la Ville de Montréal, le ministère de la Culture et l’université McGill.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!