Romain Schué/TC Media Frantz Saintellemy dirige cinq entreprises, principalement dans le secteur de l'économie d'énergie.

Fondateur d’un important incubateur d’entreprises implanté dans le quartier Saint-Michel, Frantz Saintellemy veut développer et révolutionner l’économie dans le nord-est de Montréal. L’ambitieux homme d’affaires, spécialisé dans l’économie d’énergie et l’éco-rénovation, souhaite y créer «un hub attractif et envié par tout le Canada.»

Prendre rendez-vous avec Frantz Saintellemy s’avère être un enfer. Quelques jours après un voyage en Californie, l’intéressé s’apprête à repartir dans la Silicon Valley avant d’enchaîner avec une conférence à Washington. Direction ensuite l’Asie, avec des passages en Corée, Malaisie, Taïwan, Tokyo et Shanghai, puis l’Europe.

«C’est un tour du monde tous les trimestres, mais j’essaye de ne pas compter les heures dans les avions sinon je serais dépressif», rigole l’intéressé qui sort tout juste d’une conférence matinale avec des partenaires issus des quatre coins du globe.

«Bien sûr, il y a les courriels et le téléphone, mais pour moi, les relations humaines priment. Sans sous-entendus, on règle nos dossiers plus rapidement, on communique plus facilement. En face-à-face, impossible de se cacher.»

«Un catalyseur et un visionnaire»
Si cet ingénieur de 43 ans est si occupé, ce n’est pas sans raison.

Directeur de cinq entreprises, qui pèsent 14M$ de chiffre d’affaires annuels, et fondateur en 2011 de l’incubateur installé au 3737 Crémazie, «Frantz est un catalyseur et un visionnaire», assure Greg Excellent, patron d’une firme spécialisée dans les prêts et la gestion de patrimoine, située dans le même immeuble.

«Ce bâtiment était abandonné, détaille son partenaire. Il m’a parlé de son plan dans le bar d’un restaurant et il savait déjà ce qu’il voulait bâtir, créer. C’est quelqu’un qui innove, qui est en mesure de voir quelque chose lorsque beaucoup ne voient rien.»

C’est un leader qui veut contribuer au changement. Il veut faire la différence et stimuler l’entreprenariat. C’est un homme de stratégie et de vision qui ne s’engage pas à demi-mots.» – Kerlande Mibel, ex-candidate à la mairie de Montréal-Nord

Le respect de l’environnement comme moteur
Ancien coéquipier de Mauro Biello, l’actuel entraîneur de l’Impact de Montréal, au club amateur de Montréal-Concordia, Frantz Saintellemy, qui cumulera plusieurs sélections avec l’équipe du Québec, s’imaginait pourtant, à l’adolescence, davantage dans la peau d’un athlète professionnel. Jusqu’à ses 16 ans et un premier boulot de télémarketing.

«J’appelais les gens pour les convaincre de faire appel à un technicien pour des évaluations énergétiques, raconte le futur directeur de la technologie de Future Electronics, l’une des plus importantes sociétés du Québec. D’autres trouvent ce job horrible, mais pour moi c’était fascinant. J’étais convaincu que les micro-technologies pouvaient avoir une énergie positive pour nous, mais aussi pour l’environnement.»

Après un passage par les écoles Ahuntsic et Calixa-Lavallée, direction HEC et le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Cambridge pour une maîtrise en Génie électrique. Avant un retour dans son quartier d’enfance pour y développer des firmes spécialisées dans l’économie d’énergie, l’éco-rénovation et la récupération thermique.

«Beaucoup regardent de travers Saint-Michel et Montréal-Nord, mais ils ne connaissent pas la beauté de ces coins», affirme celui qui a permis la création d’une centaine d’emploi dans cette bâtisse entièrement rénovée avec des matériaux recyclés.

Il rêve d’attirer des organismes d’envergure
Optimiste pour l’avenir économique du nord-est de Montréal, Frantz Saintellemy a un rêve: «la venue d’organismes de grand calibre dans ces quartiers.»

«On n’a pas besoin d’investir des millions, il faudrait rediriger des organismes gouvernementaux ici. Ils créeraient une nouvelle dynamique. Imaginez l’impact si des gens de tous les Canada venaient s’installer à Montréal-Nord ou Saint-Michel ? Ces endroits deviendraient alors désirables», estime l’entrepreneur, «fier» de son parcours.

«Je voulais montrer qu’on pouvait venir d’ici et réussir, être un modèle comme d’autres l’ont été pour moi. Mais je n’ai pas terminé, précise-t-il. D’ici 10 ans, plein de projets se concrétiseront pour créer une croissance extraordinaire.» La révolution économique de Frantz Saintellemy n’est pas terminée.

 Frantz Saintellemy a développé différents systèmes électroniques pour mener à bien ses projets.

Frantz Saintellemy a développé différents systèmes électroniques pour mener à bien ses projets.

Un nouvel incubateur et une Maison numérique à Montréal-Nord?

En début d’année, le nom de Frantz Saintellemy circulait dans les coulisses de la campagne électorale de Montréal-Nord. Soutien de l’ombre de Kerlande Mibel (Projet Montréal), il avait notamment participé au programme économique de la candidate qui souhaitait développer une Maison numérique dans l’arrondissement. Un projet toujours à l’ordre du jour pour l’homme d’affaires, malgré le succès de Christine Black à la mairie.

«J’aimerais offrir l’opportunités aux jeunes d’apprendre le codage informatique. Si on y parvient, ça créera de l’emploi et des Ubisoft, Microsoft ou Google s’intéresseront aux jeunes de Montréal-Nord», explique Frantz Saintellemy, qui envisage également l’ouverture d’un nouvel incubateur.

«On y réfléchit et je suis persuadé que c’est la bonne chose à faire pour transformer le quartier. Mais ça prend aussi le désir des élus. Je ne peux pas tout faire tout seul. Le développement économique, c’est la dignité. Lorsque les citoyens ont du travail, ils investissent leur argent. Tout passe par l’emploi.»

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus