Archives TC Media Le kiosque à musique trône au parc Molson, terrain cédé à la Ville par la célèbre famille de brasseurs en 1914.

Plus de 500 000$ seront dépensés par l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie afin de mieux accueillir les événements en son et en lumière dans plusieurs parcs sur son territoire.

«Les demandes pour l’utilisation de facilités électriques lors d’événements spéciaux sont en hausse constante», a récemment constaté l’administration en conseil d’arrondissement. Il est souvent nécessaire d’installer et de démanteler par la suite tous les équipements électriques, «ce qui constitue un travail long, fastidieux et coûteux», a noté l’administration.

De plus, ce sont souvent les mêmes espaces qui sont visés par ces événements, soit les parcs Molson, du Pélican, de la Petite-Italie, Dante, Jean-Duceppe et Van-Horne.

Après la publication d’un appel d’offres, un contrat de près de 300 000 $ a été accordé par Rosemont – La Petite-Patrie à la compagnie Bruneau Électrique et un autre d’un peu moins de 200 000 $ à Hydro-Québec.

«La plupart des parcs ont été construits dans les années 1950 ou 1960 et l’offre électrique ne répond plus aux besoins. C’est aussi une décision prise d’un point de vue de développement durable, parce que les génératrices qui sont utilisées pour parer au manque d’électricité durant les événements sont bruyantes et polluantes», explique Serge Fortin, responsable des communications à l’arrondissement.

Même si aucun chiffre précis n’a été avancé, l’arrondissement compte aussi réaliser des économies grâce à ces contrats «puisqu’il sera possible d’organiser des événements à moindres coûts si les installations électriques sont permanentes.»

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus