Gracieuseté Éric Carrière Le maire Croteau aux commandes d'un véhicule de la voirie.

La température un peu plus clémente cette année a fait en sorte que la corvée de printemps est déjà mise en œuvre dans Rosemont-La Petite-Patrie.

L’occasion qu’offre ce temps doux est bien accueillie par les employés municipaux, qui doivent gérer une plus importante quantité de gravelle qu’à l’habitude sur les trottoirs et les chaussées, selon le maire de l’arrondissement.

«La fonte des neiges a été propice à l’accumulation de la gravelle. Nos équipes sont à l’œuvre depuis le début d’avril pour amasser les cailloux et les déchets», informe François W. Croteau, maire de Rosemont – La Petite-Patrie.

Celui-ci met d’ailleurs en garde les utilisateurs du vélo à propos de la présence de la gravelle sur les pistes cyclables. Même si le réseau dédié aux transports actifs est ouvert, l’enlèvement de la poussière de roche n’est pas complété partout. M. Croteau invite les cyclistes qui partagent la voie publique avec les automobilistes à rester prudents en ces circonstances.

En plus du nettoyage des voies de circulation, la voirie s’affairera pendant les deux prochains mois à déboucher les puisards, souvent remplis de détritus, à rafraîchir le marquage au sol et à colmater les nids de poule.

L’Arrondissement dispose de toute une armada afin d’effectuer le travail printanier sur son territoire de 15 km2. Celle-ci est composée de dix appareils lave-trottoir, huit balais de rue, six camions tasseurs, quatre camions-citernes, deux véhicules aspirateurs pour les trottoirs et un mini-balai dédié spécifiquement au nettoyage des pistes cyclables.

Une trentaine d’employés à contrat sont engagés par les services de la voirie pour la corvée de printemps, en plus d’une douzaine d’étudiants qui s’occupent de la propreté durant la saison estivale.

Par ailleurs, le maire s’attend à ce que les coûts de déneigement «explosent» cette année en raison des nombreuses tempêtes de neige, ne citant aucun chiffre officiel pour l’instant.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!