Nicolas Ledain / TC Media Seule Émilie Thuillier de Projet Montréal a participé à l’ensemble de ce débat.

La Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TCAÎM) a organisé un débat électoral pour parler des enjeux municipaux pour les aînés. Malgré l’absence de deux des trois élus attendus, les besoins ont été présentés.

Le transport, l’habitation, la sécurité urbaine, la participation sociale ainsi que l’accès à des locaux pour les organismes sont les cinq enjeux qui avaient été retenus par la TCAÎM pour cette rencontre organisée lundi 11 septembre.

Pendant trois heures, une trentaine de représentants d’organismes communautaires pour les aînés de plusieurs arrondissements montréalais ont pu échanger sur ces sujets afin de mieux présenter les besoins des plus de 65 ans en vue des municipales du mois de novembre.

«Ces questions sont des enjeux de proximité pour les quatre prochaines années, donc il faut que les gens se mobilisent», estime Lise Beaudoin, la présidente de la TCAÎM.

La Fédération de l’Âge d’Or du Québec (FADOQ) de l’île de Montréal a parlé du manque de bâtiments pour accueillir les organismes communautaires, le Cummings Center a interpellé les élus sur la sécurité dans les espaces publics et la maltraitance des aînés, le Chez-Nous de Mercier-Est a ensuite évoqué la nécessité de participation et d’inclusion sociale, avant que Tandem Villeray–Saint-Michel–Parc-Ex n’insiste sur la nécessite de nouveaux logements, notamment sociaux, pour cette population. Enfin, l’association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) a conclu cette rencontre en réclamant la gratuité des transports en commun pour les plus de 65 ans.

Un débat manqué
La TCAÎM voulait surtout profiter de ce débat pour faire entendre les points de vue des trois formations politiques qui présentent des candidats dans plusieurs arrondissements aux prochaines élections municipales.

Malheureusement, au regret des représentants d’organismes, seule Émilie Thuillier, qui brigue la mairie d’Ahuntsic-Cartierville pour Projet Montréal, a participé à l’intégralité de la rencontre.

«C’est très décevant de la part du parti de M.Coderre qui aurait au moins pu trouver un remplaçant. Les aînés c’est l’avenir, c’est une population qui va exploser et il faut parler des solutions.»
Émilie Thuillier, Projet Montréal

Monique Vallée, conseillère dans LaSalle pour Équipe Denis Coderre, a quitté les lieux au bout d’une heure alors que seulement deux des cinq thématiques avaient été abordées. Bernard Blanchet, candidat à la mairie de Lachine pour Vrai changement pour Montréal, ne s’est pas présenté au rendez-vous. Ils ont tous les deux indiqué aux organisateurs qu’ils avaient des empêchements.

«En n’ayant qu’un seul parti sur trois, c’est sûr qu’il reste des questions sans réponses», regrette Raphaël Massé, coordonnateur de la TCAÎM et organisateur de ce débat.

«Ma déception c’est qu’un candidat ne se soit pas déplacé et qu’une autre soit partie à mi-chemin. Je vais leur envoyer mes questions en leur disant que c’est dommage qu’ils ne soient pas venus», indique Hélène Robillard-Frayne, administratrice de l’AQDR.

Contactés par TC Media, les deux partis qui n’étaient pas représentés n’ont pas répondu à nos demandes.

La TCAÎM a précisé que les documents présentés seront transmis à ces formations politiques afin de connaître leurs engagements. Par ailleurs, le compte-rendu vidéo et les éventuelles réponses écrites des candidats absents seront disponibles sur le site et la page Facebook de la TCAÎM.

17%

C’est le pourcentage de personnes de plus de 65 ans dans la population montréalaise selon le recensement de 2016. Ce chiffre pourrait atteindre les 20% en 2020. Un aîné sur cinq vit sous les mesures de faible revenu.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!