Archives TC Media L'arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie est celui qui a le plus de ruelles vertes sur le territoire montréalais.

Malgré le cap des 100 ruelles vertes aménagées cette année, la demande ne dérougit pas dans Rosemont – La Petite-Patrie, selon les constats de la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER).

«Il y a deux ans, lorsque nous avions atteint une soixantaine de ruelles vertes dans le quartier, nous nous attendions à atteindre un point de saturation. En fait, c’est tout le contraire qui s’est produit, il y a eu un effet d’entraînement», affirme Mikael St-Pierre, urbaniste et directeur de la SODER.

En effet, à Montréal, c’est sur le territoire de Rosemont – La Petite-Patrie que l’on retrouve le plus de ruelles vertes, avec un total de 108. Au second rang, Le Plateau-Mont-Royal en possède 81.

Ce verdissement est souvent accompagné par des projets de murales, qui viennent décorer des façades sur ces allées de plus en plus utilisées par les citoyens comme lieu d’échange et de rencontre entre voisins.

En 2017, dix murales ont été réalisées dans l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie qui se rajoutent aux 66 déjà présentes sur le territoire. Ces dernières sont choisies et réalisées en collaboration avec les comités citoyens, les propriétaires et les partenaires financiers.

La SODER inaugurait, le jeudi 19 octobre, ces projets récemment complétés dans le cadre du Programme d’art mural et de ruelles vertes de la Ville de Montréal.

Depuis 2011, l’organisme à but non lucratif accompagne en termes de financement et de conseils les citoyens désirant la création de tels projets dans leur voisinage.

Parfois synonyme de fermeture partielle ou totale de la voie, la mise en place d’une ruelle verte n’a pas à être contraignante à la circulation automobile, précise M. St-Pierre.

«Toutefois, on remarque après des années de pratique que les gens sont plus conscientisés à ces enjeux. Il y a aussi un désir de créer un milieu de vie, ce qui fait en sorte que plusieurs citoyens demandent une fermeture au moins partielle de leur ruelle», insiste le directeur de la SODER.

Étapes de création d’une ruelle verte

Étape 1: Démarrage du projet par le comité de ruelle et l’Écoquartier

  • Création du comité de ruelle.
  • Transmission, par le comité de ruelle, de son intention d’élaborer un projet de ruelle verte aux responsables du programme Écoquartier.
  • Rencontre d’information pour tous les résidents riverains.
  • Mobilisation des résidents riverains: recueillir les signatures, incluant les adresses et les numéros de téléphone, de 51 % des résidents riverains favorables au projet (une signature par adresse civique).

Étape 2: Élaboration du projet

  • Sélection des projets de ruelle verte par l’Arrondissement.
  • Dépôt du plan d’aménagement par le comité de ruelle de l’Écoquartier, approuvé par les résidents.
  • Approbation et production du plan d’aménagement final par l’Arrondissement et l’Écoquartier.
  • Délivrance des permis nécessaires à la réalisation des travaux d’aménagement. Tous les permis exigibles sont délivrés sans frais par l’Arrondissement.

Étape 3: Réalisation des travaux

  • Réalisation des travaux d’excavation par l’Arrondissement.
  • Réalisation des travaux de verdissement par le comité de ruelle.
  • Inspection des travaux par le représentant de l’Arrondissement.
  • Installation de la signalisation officielle de ruelle verte par l’Arrondissement.

Obligation d’obtenir l’autorisation
Dans l’arrondissement, il est interdit de procéder à des travaux d’aménagement sur le domaine public sans en avoir obtenu l’autorisation au préalable.

(Source: site Internet de la Ville de Montréal)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!