Gracieuseté L’équipe du maire Croteau a remporté l'entièreté des postes lors des élections municipales le 5 novembre dernier.

C’est dans un élan de continuité que François Croteau, réélu au poste de maire de Rosemont – La Petite-Patrie, entamera son troisième mandat dans l’arrondissement. Ragaillardi par sa victoire aux élections municipales le 5 novembre dernier, celui-ci affirme être prêt à entamer d’importants projets.

Si ce dernier ne s’avance pas encore sur un plan de match pour les 100 premiers jours de sa nouvelle administration, l’élu entrevoit trois dossiers qui occuperont son équipe durant les prochains mois.

Premièrement, la suite de l’atelier de codesign P37, mené cet été en collaboration avec la Faculté d’aménagement de l’Université de Montréal prendra son cours. L’objectif de cette discussion avec les citoyens en comités de milieu de vie est de permettre d’ici 2037 de «vivre, travailler et se divertir à 250 mètres de chez soi.»

Deuxièmement, c’est justement l’établissement de ces comités qui sera aussi à l’ordre du jour lors des prochains mois. Ces groupes pourront prendre des initiatives dans l’Arrondissement et profiteront d’un budget participatif pour aller jusqu’à 250 000$.

Enfin, le maire entend mettre en place son Plan de mobilité active, dont l’un des principaux objectifs est d’atteindre la Vision zéro, soit l’éradication des accidents mortels de la route dans l’Arrondissement. Saillies de trottoir, déneigement des pistes cyclables et verdissement, on y retrouve des mesures qui ont fait la notoriété de l’administration Croteau au cours des huit dernières années.

«Un vent de fraîcheur»
«On est ailleurs qu’en 2009 [au début de son premier mandat], désormais Rosemont – La Petite-Patrie et le Plateau-Mont-Royal servent d’exemple de bonnes pratiques au reste de la métropole, affirme le maire. De plus, nos relations avec les employés de l’Arrondissement sont bien rôdées, et la venue de trois nouveaux élus de Projet Montréal apportera de nouvelles idées. Cela créera un vent de fraîcheur.»

En effet, l’arrivée de Stéphanie Watt, Christine Gosselin et de Jocelyn Pauzé au poste de Conseiller de Ville, tous membre de la formation politique du maire, vient compléter une équipe unie au conseil d’Arrondissement. François Limoges a lui aussi remporté haut la main sa réélection dans le district de Saint-Édouard, avec 77 % des voix.

Cette victoire locale de Projet Montréal, ainsi que celle de son chef, Valérie Plante, au poste de mairesse de Montréal, mettra fin à de longues chicanes qui perduraient depuis les dernières années entre l’Arrondissement et la Ville Centre, selon M. Croteau.

«Nous allons enfin pouvoir profiter d’oreilles attentives. Nous pourrons désormais aller de l’avant dans des dossiers tels que l’aménagement d’une place publique sur Beaubien, en face de la SAQ (Place Boyer), la création d’une promenade urbaine le long du boulevard Rosemont et l’installation de saillies de trottoirs aux abords d’écoles situées à proximité d’artères», souligne l’élu.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!