Emmanuel Delacour/TC Media La campagne publicitaire de PME MTL Centre-Est est à l'essai dans les lieux fréquentés par les 18-35 ans.

Ambition longtemps réservée aux diplômés du HEC, se lancer en affaires est aujourd’hui à la portée d’une nouvelle génération, qui peut désormais tirer profit d’un jeune organisme montréalais.

PME MTL Centre-Est, qui couvre un territoire composé des arrondissements de Rosemont – La Petite-Patrie, Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension et Mercier – Hochelaga – Maisonneuve, lance une campagne marketing inusitée.

On est nuls, mais on excelle a pour objectif avoué de se «démarquer» d’autres campagnes publicitaires en utilisant un slogan accrocheur. C’est avec une touche d’humour que l’organisme prend en exemple une dizaine d’entreprises qui ont reçu son aide au cours des derniers mois pour mettre en marche leurs affaires. PME MTL est par exemple «nul pour créer des luminaires, mais excelle pour soutenir des entreprises comme Lambert & fils», annoncent des affiches dans les abribus, sur internet et bientôt dans plusieurs cafés et brasseries de Montréal.

«On voulait sortir du cadre traditionnel, veston – cravate, autour d’un ordinateur. L’objectif est de cibler les jeunes entrepreneurs, cette nouvelle génération urbaine», souligne Jean François Lalonde, directeur général de PME MTL Centre-Est.

Celui-ci constate un engouement de la part des 18-35 ans dans le domaine entrepreneurial, qui n’attendent plus d’avoir acquis une plus longue expérience de travail pour créer leur propre commerce.

«Il y a un changement de culture, premièrement parce qu’on demande aux jeunes d’être plus mobiles dans leur travail, mais aussi parce qu’ils risquent moins gros en se lançant dans le monde des affaires maintenant, au lieu d’attendre d’avoir 40 ans et plus», insiste M. Lalonde.

Aider les jeunes entreprises
Il y a deux ans de cela, les centres locaux de développement (CLD) et les corporations de développement économique et communautaire (CDEC) disparaissaient du territoire de la métropole pour être remplacé par les six regroupements de PME MTL. Refonte dirigée par Denis Coderre, ces nouveaux organismes allaient reprendre un mandat clair: devenir la porte d’entrée pour les entreprises en développement.

En plus d’octroyer plusieurs formes de financements commandités par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec, PME MTL propose de nombreux services-conseils et ateliers, afin «d’aiguiller» les entrepreneurs en devenir.

Depuis 2016, PME MTL Centre-Est a investi plus de 6,5 millions de dollars dans près de 180 entreprises implantées sur son territoire, créant ou maintenant de la sorte 1060 emplois. Ce sont 278 entreprises qui ont été accompagnées par leurs services gratuits durant ces deux premières années. De plus, l’organisme a reçu de la part de Service Québec un mandat de placement assisté pour les chercheurs d’emplois, qu’il aide grâce à son vaste réseau.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!