Archives TC Media Fraçois W. Croteau et Christine Gosselin prendront en main d'importants dossiers pendant leur mandat au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Le maire de Rosemont – La Petite-Patrie et la conseillère du district du Vieux-Rosemont ont été nommés au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Le 20 novembre dernier, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a ainsi chargé François W. Croteau du dossier de la ville intelligente, des technologies de l’information et de l’innovation. De son côté, Christine Gosselin s’occupera de la culture, du patrimoine, et du design.

«Plusieurs éléments de notre plateforme électorale concernent le dossier de la ville intelligente. Nous aurons, par exemple, pour objectifs d’optimiser les services aux citoyens et de faciliter l’obtention de permis à la Ville», a affirmé M. Croteau.

En effet, le parti Projet Montréal propose d’ambitieux projets dans le domaine des nouvelles technologies. Parmi ceux-ci se trouvent l’étalement de la connexion sans fil de la Ville dans les parcs et places publiques, le réseau de transport, les rues marchandes et ainsi de suite.

De plus, le programme électoral suggère de créer un répertoire électronique des immeubles patrimoniaux vacants ou vulnérables grâce à une collaboration entre le Bureau du patrimoine et le Bureau de la ville intelligente et numérique.

La création d’un registre de données sur l’habitation qui comprendrait le prix des loyers, les plaintes et suivis en matière de salubrité, le nombre de chambres à coucher, le compte de taxes foncières, ainsi que les plaintes et suivis à la Régie du logement serait à l’étude.

Enfin, l’administration Plante veut poursuivre et accélérer le déploiement de la webdiffusion des instances démocratiques centrales et d’arrondissement.

Pour sa part, Mme Gosselin aura, elle aussi, beaucoup de pain sur sa planche, puisque son parti a lancé de nombreuses promesses en matière de culture, de patrimoine, et de design.

En effet, Projet Montréal entend mettre en place des programmes de soutien aux entreprises culturelles à partir du service de développement économique.

De plus, l’administration montréalaise prévoit préserver, à des fins publiques et communautaires, le patrimoine bâti appartenant à la Ville, protéger les écoles d’intérêt patrimonial de Montréal et sauvegarder les lieux de culte, en conservant leur caractère public, communautaire, culturel et social.

Enfin, Mme Gosselin devra se charger d’imposer un moratoire sur la conversion, en zonage résidentiel, des ateliers d’artistes et d’artisans et autres endroits de création, souvent en friche d’anciens secteurs industriels.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!