Archives TC Media Grâce à cette aide, le Cinéma Beaubien entend consolider sa programmation jeunesse et famille.

Le Cinéma Beaubien bénéficiera d’un soutien financier de 100 000$ pour lui permettre de maintenir une programmation francophone et diversifiée.

Cet argent est versé à parts égales par la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications pour une deuxième année de suite dans le cadre de l’Entente sur le développement culturel de la métropole.

«Cela fait partie d’un accord triennal, qui depuis 2017 nous permet de soutenir plusieurs projets, dont le maintien d’une programmation jeunesse. Beaucoup de films que nous projetons présentent un risque plus élevé en ce qui concerne les recettes, cette aide arrive donc à point», affirme Mario Fortin, président-directeur général (PDG) du Cinéma Beaubien.

La recherche de fonds s’est amorcée en 2013, à la suite de la «crise du cinéma québécois», souligne-t-il. À cette époque, les parts de marché des films produits dans la province tombent de 18 % en 2005 à moins de 5 % en 2013.

«Nous croyons qu’il est important d’encourager le Cinéma Beaubien en leur offrant du soutien additionnel. Ils sont parmi les rares à projeter des films québécois ou francophones, des documentaires et du cinéma expérimental. D’ailleurs, l’Arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie a déjà octroyé 100 000$ au cinéma lorsqu’il a fait sa conversion au numérique il y quelques années», insiste Christine Gosselin, responsable de la culture au comité exécutif de la Ville de Montréal.

Aujourd’hui, la recherche de nouveau financement auprès de partenaires publics et corporatifs est devenue un emploi à temps plein, admet le PDG de l’établissement situé à l’angle de la rue Beaubien et de l’avenue Louis-Hébert. De l’argent débloqué par l’organisme d’État Téléfilm Canada en 2018 et une aide du Fonds du Conseil de l’Europe, Eurimages, pourraient contribuer à la pérennité du Beaubien, confie M. Fortin.

Entreprise d’économie sociale constituée en organisme à but non lucratif, le Cinéma Beaubien emploie une dizaine de personnes à temps plein en plus de plusieurs étudiants en cinéma dans le cadre d’une bourse travail-études.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!