Josie Desmarais ¬¬¬Le boulevard Pie-IX est une artère ayant été identifiée comme problématique pour la sécurité des piétons.

La femme de 85 ans fauchée par une automobiliste à l’angle du boulevard Pie-IX et de la rue Beaubien Est le 8 mars dernier est décédée de ses blessures cinq jours plus tard.

Cet incident, qui est survenu à une intersection reconnue depuis longtemps comme étant problématique pour les déplacements à pied, relance le débat de la sécurité des piétons, particulièrement en ce qui concerne les aînés.

«Ce dernier accident indique qu’il y a urgence d’agir à cette intersection, a insisté Pauline Turmel, membre du regroupement Vivre et vieillir Rosemont. J’ai toutefois bon espoir que la Ville nous entendra, car je sens une volonté d’intervenir de leur part. C’est du moins ce que je souhaite.»

C’est lors de l’assemblée des membres de la Table de Concertation des Aînés de l’île de Montréal (TCAÎM) le mercredi 14 mars que TC Media a pu s’entretenir avec plusieurs acteurs du milieu.

Le conseiller d’arrondissement Jocelyn Pauzé y était d’ailleurs présent. Ce dernier avait réagi à l’incident lors de la séance du conseil d’arrondissement en début de semaine. Il y avait alors réitéré son engagement à prioriser la sécurité des aînés aux intersections des artères dans Rosemont – La Petite-Patrie.

«Il s’agit d’un triste événement, surtout lorsqu’on sait qu’il y a eu trois décès et personnes blessées à cet endroit depuis le début du mandat, a souligné l’élu à la suite de l’annonce du décès de la piétonne. J’ai reçu des recommandations pour la sécurisation de Pie-IX de la part de nos services, que nous avons transmises à la Ville de Montréal. Nous suivrons le dossier de près et nous nous attendons à mettre en place de nouvelles mesures dès ce printemps.»

L’extension du temps de traverse, qui ne dure que 9 secondes selon les observations de M. Pauzé, la mise en place d’un virage à gauche protégé sur Pie-IX pour les automobilistes et la création d’un passage protégé pour les piétons se trouvent parmi les actions que ce dernier voudrait voir instaurées. En effet, c’est la Ville de Montréal qui détient les pouvoirs en matière d’intervention sur l’aménagement des artères.

La construction du futur Service Rapide par Bus (SRB) sur le boulevard sera l’occasion d’implanter d’autres mesures pour la sécurisation des piétons, selon M. Pauzé. Le chantier s’amorcera à l’automne 2018 et devrait s’étendre sur quatre ans.

Les déplacements au cœur des préoccupations
Un des enjeux les plus pressants pour la TCAÎM est la question des déplacements des aînés.

«Nous avons participé à toutes les rencontres MADA (le programme Municipalité amie des aînés) et c’est un thème qui semble faire consensus auprès de tous. Depuis que la Ville de Montréal a adopté la Vision Zéro, nous avons espoir qu’une démarche en ce sens sera mise en branle», a affirmé Raphaël Massé, coordonnateur à la TCAÎM.

Même son de cloche de la part de Tristan Bougie, chargé de projet et développement pour le Centre d’écologie urbaine de Montréal, présent à titre de panéliste à l’assemblée de la table de concertation.

«Il est facile d’intervenir sur les rues locales, cela ne cause pas vraiment de remous. Mais les collisions mortelles ont lieu sur les artères. Si nous ne sommes pas prêts à agir à ces endroits, va-t-on vraiment agir pour accomplir la Vision Zéro?», a insisté M. Bougie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!