Isabelle Bergeron L'agrile du frêne menace tous les arbres non traités de cette espèce sur le territoire de Rosemont – La Petite-Patrie.

Le combat continue contre l’agrile du frêne, cet insecte ravageur qui s’attaque à tous les frênes sur le territoire de Rosemont – La Petite, là où l’on retrouve des milliers de spécimens de cette essence.

Ce sont 360 arbres de cette espèce qui seront abattus, puis remplacés par d’autres types, dans l’arrondissement en 2018. L’administration assure que les arbres coupés possèdent en «majorité un diamètre de moins de 15 cm» et que «le nombre d’abattages a diminué de moitié entre 2015 et 2018.»

Dans les prochaines semaines, les districts de Marie-Victorin, du Bois-des-Pères, le golf municipal de la Ville de Montréal ainsi que le parc Maisonneuve, verront 139 de leurs arbres devront être abattus, lesquels seront pour la plupart remplacés à partir de l’automne 2018.

Du côté du Vieux-Rosemont, des parcs Micheline-Coulombe-Saint-Marcoux et Ludmilla-Chiriaeff ce sont 46 arbres qui remplacés au cours de 18 prochains mois. Pour leur part, les parcs des Ouvrières, des Ferblantiers, du Pélican et Saint-Émile comptabiliseront 30 remplacements.

Dans le secteur Saint-Édouard, tous les arbres situés dans l’espace vert au coin des rues Bélanger et Châteaubriand seront remplacés.

Les traitements préventifs sont surtout efficaces sur les frênes d’un diamètre plus élevé que 15 cm, informe l’Arrondissement, qui s’attend à en faire l’application sur 3000 d’entre eux durant les 18 mois prochains.

De plus, la plantation de 450 arbres de variétés différentes et élevés en pépinière est prévue cette année.

«L’augmentation du nombre d’arbres et de variétés plantées permettra, à plus long terme, de diversifier notre forêt et de la rendre moins vulnérable aux maladies», souligne l’Arrondissement.

Les citoyens peuvent aussi participer à l’effort contre l’infestation de l’agrile en soumettant une demande de permis d’abattage à l’Arrondissement pour les frênes se trouvant sur leur terrain privé. Aussi, une subvention est disponible pour les propriétaires qui doivent faire abattre et remplacer des frênes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!