Archives. Le rôle principal du catalyseur d'échappement est de diminuer la pollution dans l'air en réduisant ou en détruisant les gaz polluants grâce à un système de catalyse.

Des voleurs se remplissent les poches dans plusieurs secteurs de Montréal, incluant Rosemont – La Petite-Patrie, où ils subtilisent les catalyseurs d’automobiles pour faire un profit rapide.

Cette pièce mécanique, située près du pot d’échappement, fait l’objet de convoitise des malfaiteurs, si bien qu’un vague de vols est en cours depuis novembre 2017.

Selon les informations offertes par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), 67 cas ont été rapportés depuis les six derniers mois dans le secteur opérationnel nord, qui inclut les arrondissements de Rosemont – La Petite-Patrie, du Plateau – Mont-Royal, de Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension et d’Ahuntsic – Cartierville.

«On comptabilise 12 vols de catalyseurs seulement sur notre territoire durant cette même période», affirme Pierre Liboiron, commandant du poste de quartier (PDQ) 44.

Celui-ci n’est pas surpris par ce genre de méfait. «C’est plus facile et rapide que d’ôter des roues. Il suffit de quelques minutes aux voleurs pour couper le catalyseur», souligne-t-il.

Selon le commandant ce sont particulièrement les véhicules utilitaires sport (VUS) qui seraient visés par les voleurs, surtout les modèles Honda Element. Une enquête a été ouverte et est en cours, informe-t-il.

Jacques Larose, résident du quartier Marie-Victorin a récemment été victime de ce délit et devra payer une facture salée pour réparer son VUS.

«On a démarré l’auto puis on s’est rendu compte que ça faisait un bruit comme un tracteur. C’est rendu au garage qu’on a compris ce qui s’était passé. Mon garagiste m’a informé qu’un catalyseur neuf tel que celui qu’on m’a volé pouvait valoir jusqu’à 2 700$. Même avec des pièces usagées et la main d’œuvre, ça va nous coûter 1681 $ au total», dit M. Larose.

Celui-ci est d’autant plus étonné d’avoir été l’objet de ce vol, considérant qu’il avait pris la précaution de faire buriner les pièces de son véhicule, une protection souvent recommandée par les services de police.

Pour sa part, le commandant Liboiron suggère aux propriétaires de véhicules de faire preuve de prudence et de se garer dans des endroits éclairés, puisque la plupart des vols sont commis sous le couvert de la nuit.

«Les malfaiteurs sont difficiles à attraper justement parce qu’ils agissent la nuit et que le vol se fait assez rapidement. C’est pourquoi nous demandons au public de rapporter tout acte suspect commis autour de véhicules dont ils seraient témoins», souligne l’agent de la paix.

Les personnes disposant d’informations pertinentes peuvent contacter anonymement la ligne Info Crime au 514-393-1133, ou communiquer avec le 911 si elles sont témoins d’un acte criminel ayant cours.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!