Gracieuseté Rosemont - La Petite-Patrie Karine Charbonneau, Alexandre Gravel, Nathan Gravel et Justin Gravel entretiennent leurs carrés d'arbres depuis 2015.

Le verdissement des espaces publics par les citoyens de Rosemont–La Petite-Patrie gagne en popularité depuis les quatre dernières années.

C’est ce que constatent l’Arrondissement et l’Éco-quartier local, qui sont à l’origine du programme «Faites comme chez vous», dont l’objectif est d’encourager les résidents à se réapproprier les carrés d’arbres, les jardins de rue, les ruelles vertes et les saillies de trottoir.

La campagne lancée en 2015 aura porté ses fruits, puisque des centaines de citoyens se sont ajoutés à l’Escouade verte en participant à de petits projets chaque année. En effet, selon l’Arrondissement, le nombre de membres inscrits a atteint 239 en novembre 2016, pour ensuite passer à 400 en décembre 2017 et enfin compter 508 adeptes en juillet, cet été.

Selon une carte interactive mise en ligne par l’administration et ses partenaires, 529 espaces ont ainsi été verdis depuis l’appel lancé il y a quatre ans.

«Il ne s’agit pas d’une science exacte, il faut le comprendre. Certains citoyens s’ajoutent, d’autres déménagent et une certaine quantité ne sont pas inscrits. La campagne est donc toujours en mouvement. [Les] chiffres […] illustrent que, malgré tout, le nombre de citoyens qui verdissent augmente chaque année», indique Marie-Claude Perreault, chargée de communications pour Rosemont–La Petite-Patrie.

Jardiner entre voisins
Karine Charbonneau et sa famille s’adonnent depuis 2015 au verdissement des carrés d’arbres à l’avant de leur domicile.

Pour eux, utiliser l’espace public pour faire pousser des concombres et des tomates s’avérait être une parfaite alternative au jardinage traditionnel.

«On a pas vraiment de cour arrière parce qu’on est au coin de la rue et qu’il y a un garage à côté. On a un peu de pelouse à l’avant de notre maison, mais planter dans les espaces sur la rue était vraiment la meilleure option», insiste-t-elle.

Comme plusieurs citoyens, Mme Charbonneau et son conjoint ne connaissaient pas le programme «Faites comme chez vous» au moment d’ensemencer leurs carrés d’arbres pour la première fois.

«Ce sont nos voisins qui nous y ont initiés lorsque l’on a déménagé ici. Ça nous a permis de rencontrer des gens et on est très heureux de voir les visages des passants s’illuminer lorsqu’ils voient les aménagements sur notre rue. On n’aurait pas ça avec un jardin dans notre cour», affirme Mme Charbonneau.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!