Collaboration spéciale Les poubelles sont souvent laissées sur la voie publique et débordent des conteneurs sur la rue Saint-André.

Déterminés à rendre leur coin du quartier plus agréable, les résidants de la rue Saint-André se sont rassemblés pour combattre l’accumulation des ordures.

Les déchets laissés par certains commerçants de la Plaza Saint-Hubert, leurs clients et même quelques habitants du secteur est un enjeu bien connu des gens qui y demeurent.

En effet, la rue locale fait office d’arrière boutique pour l’artère commerciale, ce qui cause plusieurs désagréments pour les citoyens. Ceux-ci ont donc décidé de lancer le regroupement des Enjoliveurs de la rue Saint-André, créé à la suite d’une corvée de nettoyage qui a eu lieu en mai dernier.

«On a des problèmes avec certains restaurants qui ne sécurisent pas leurs poubelles dans les conteneurs, et qui parfois les laissent en vrac sur la voie publique sans être emballés. Les déchets partent au vent et se retrouvent chez nous», indique Laurier Beaudoin, membre du groupe citoyen.

Ceux-ci désirent une amélioration de la situation par quelque moyen que ce soit. Effectivement, selon M. Beaudoin, l’option des plaintes déposées auprès de l’Arrondissement a été épuisée depuis longtemps.

«On s’est plaint au 311 et à la Société de développement commercial (SDC) de la Plaza. Cependant, la situation n’a pas changé, malgré le fait qu’on ait de bonnes discussions avec les inspecteurs et les employés de la SDC et qu’ils semblent ouverts à nos demandent», se désole le résident.

Selon les relations médias de Rosemont–La Petite-Patrie, «l’arrondissement poursuit ses interventions sur le terrain en vue de sensibiliser les citoyens et commerçants du secteur à la propreté sur le domaine public.»

Celles-ci incluent des patrouilles et fouilles réalisées par l’équipe d’inspecteurs dans le secteur et l’émission d’avis d’infraction si requis.

Lors du conseil d’arrondissement du 4 septembre dernier, le conseiller de ville François Limoges a soulevé la question d’une révision de la réglementation pour mieux encadrer les dépôts de déchets sur le territoire. Celui-ci n’a pas dévoilé le contenu de cette nouvelle réglementation, laissant le soin aux services administratifs de la compléter avant d’en faire l’annonce officielle.

De plus, l’élu a mis sur la table la possibilité de créer un comité de propreté composé de citoyens, de la SDC Plaza St-Hubert et de membres de l’arrondissement.

«Il nous en a encore parlé le 9 septembre dernier, lors de notre fête de quartier. Cependant, ce comité s’occuperait seulement de trouver des solutions à des problèmes ponctuels», souligne M. Beaudoin.

C’est pourquoi, ce dernier espère que le processus de révision de la réglementation de l’arrondissement en matière de déchets se fera en «consultant» les citoyens, afin qu’il cerne bien la réalité de la rue Saint-André.

En plus de s’attaquer au problème des ordures, les Enjoliveurs ont pris part à la plantation de 27 carrés d’arbres sur la rue Saint-André, entre les rues Beaubien et St-Zotique. Ceux-ci s’affairent aussi à limiter le nombre de graffitis et les nuisances sonores à cet endroit.

Les élus de Rosemont–La Petite-Patrie n’ont pas retourné les appels du Journal de Rosemont.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!