Archives Depuis mai 2018, l'Arrondissement n'accepte plus les projets de démolition des maisons shoebox.

Plusieurs propriétaires de maisons de type «shoebox» attendent de pied ferme le dépôt de la première version d’une réglementation de Rosemont – La Petite-Patrie, qui devrait être présentée lors du conseil d’Arrondissement du 2 octobre.

C’est qu’à la suite d’un moratoire sur les nouveaux projets de démolition annoncé en mai dernier, ceux-ci se trouvent en territoire nébuleux quant à ce qui adviendra de leur droit de rénover comme bon leur semble ce genre de petits immeubles.

Depuis, le groupe des Propriétaires de shoebox de Rosemont – La Petite-Patrie, qui rassemble plus de 200 membres sur leur page Facebook, cherche à faire valoir ses revendications auprès des élus.

Pour cette raison, ils seront présents en grand nombre lors de la soirée du conseil.

Ces citoyens craignent entre autres que «le règlement ne favorise une pression à la baisse sur la valeur de ce type de maisons, mais aussi qu’il ne décourage plusieurs familles à rester dans le quartier si leurs projets sont rendus trop compliqués à mettre en œuvre», selon un communiqué émis par les Propriétaires.

Ceux-ci déplorent aussi que depuis le début, l’arrondissement pilote ce dossier sans la participation des propriétaires.

Cependant, une délégation d’une douzaine de propriétaires a rencontré les élus d’arrondissement en août dernier.

De plus, ceux-ci reconnaissent que «dans l’ensemble, [ils] rejoign[ent] les intentions et objectifs défendus par les élus.»

«Nous sommes d’accord que les maisons de type shoebox constituent un patrimoine modeste et particulier de notre arrondissement, et qu’il faut limiter la spéculation et le développement immobiliers sauvages qu’elles subissent depuis quelques années. Cependant, quant aux modalités et moyens à mettre en œuvre pour y parvenir, certaines des pistes envisagées ne nous ont pas convaincus», poursuit le communiqué.

Une consultation publique à propos du nouveau règlement devrait avoir lieu à l’automne.

Entre temps, l’Arrondissement s’affaire à répertorier les shoebox présents sur son territoire pour en évaluer la qualité architecturale et patrimoniale. Selon le plus récent dénombrement de l’administration, 572 maisons de ce genre parsèment le paysage urbain de Rosemont – La Petite-Patrie, soit un peu plus de la moitié du lot total dans la métropole.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!