Archives. Les permis pour les rénovations ou la construction devraient désormais être livrés plus rapidement, selon Rosemont – La Petite-Patrie.

Après quatre années de réflexion et de remaniement, l’Arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie annonce avoir réglé un problème qui avait frustré plus d’un citoyen, soit les délais d’émission de permis, incluant ceux de rénovations résidentielles.

L’administration souligne avoir mis en place de nombreuses mesures entraînant une réduction significative du temps d’attente, de près de 50 %, entre le dépôt d’une demande et la réception du permis.

«Nous sommes parvenus à réduire le délai moyen entre le dépôt d’une demande et l’émission du permis de 47 à 26 jours de 2014 à 2018. C’est gigantesque, surtout considérant que durant cette période le nombre de demandes déposées a augmenté de 17% et que celui de citoyens accueilli au comptoir a grimpé de 71%», insiste François W. Croteau, maire de Rosemont – La Petite-Patrie.

Pour parvenir à cette amélioration du service, l’élu indique qu’une journée de travail en collaboration avec les employés de l’Arrondissement a été organisée, lors de laquelle ceux-ci ont identifié de nombreux rouages administratifs superflus.

«De 108 étapes dans la procédure, nous sommes passés à 25. Nous avons aussi réduit de 20 à 4 le nombre de processus d’approbation et de 37 à 4 le nombre de files d’attente pour les dossiers», explique le maire.

Enfin, ce dernier souligne que les demandes de permis sont désormais suivies par un seul employé, au lieu de passer entre plusieurs mains. «Tout cela a été accompli sans changement du nombre de nos employés ou l’augmentation d’heures supplémentaires.»

Parmi les autres mesures instaurées pour réduire les délais et faciliter l’accès citoyen, L’Arrondissement a procédé à l’abolition de l’obligation de prendre un rendez-vous pour déposer une demande de permis, à une bonification des plages horaires des services au comptoir, ainsi qu’à une amélioration des outils d’information disponibles en ligne.

De plus, l’administration a modifié en février 2018 la réglementation de Rosemont – La Petite-Patrie, afin que le directeur du développement du territoire et des études techniques puisse approuver tous les plans présentés qui ont reçu un avis favorable du comité consultatif d’urbanisme, sans passer par une approbation au conseil d’arrondissement mensuel.

Les citoyens avaient vertement critiqué l’Arrondissement il y a quatre ans à cause d’importants retards dans l’émission de permis. L’attente s’allongeait parfois jusqu’à cinq mois dans certains cas, et la situation avait même été relevée dans le 13e rapport annuel du bureau de l’Ombudsman de Montréal en 2016, qui avait noté un nombre record de 17 plaintes relatives à ce dossier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!