Steve Caron/TC Media Les chauffeurs de taxi sont mitigés quant à l'obligation d'installer des caméras dans leur voiture.

À compter du 1er janvier 2016, les caméras de surveillance deviendront obligatoire dans les taxis et les chauffeurs auront un an pour se conformer à la nouvelle réglementation.

La Ville de Montréal estime que cet outil aura un effet dissuasif sur la criminalité et permettra d’identifier les contrevenants.

Seuls les policiers et les agents de la paix autorisés auront accès aux bandes vidéo des caméras pour des fins d’enquête. Un pictogramme sera collé sur la voiture pour informer les clients de la présence d’une caméra.

Réactions des chauffeurs
L’annonce du maire Coderre suscite une réaction mitigée des chauffeurs de taxi. Certains sont ravis de l’initiative et d’autres moins.

«Je ne crois pas que quelqu’un qui a l’intention de voler un chauffeur de taxi se privera de le faire à cause d’une caméra. Est-ce que les caméras dans les dépanneurs empêchent les gens de commettre un vol? C’est un faux sentiment de sécurité», soulignent des chauffeurs rencontrés à la station de métro Honoré-Beaugrand, dans l’est de Montréal.

Les chauffeurs réfractaires devront acquitter une partie des coûts pour l’acquisition et l’installation de ces caméras, même s’ils n’en veulent pas.

«Nous devrons encore payer davantage pour travailler, déplorent des chauffeurs. L’installation d’une caméra ne nous apportera rien de plus en termes d’achalandage ou d’augmentation de la clientèle.»

Les plus optimistes, eux, pensent que le fait d’être filmé en découragera plus d’un à s’en prendre à un chauffeur de taxi.

Impossible de savoir pour le moment combien coûteront les caméras. L’appel d’offres, qui déterminera le fournisseur de cette technologie pour tous les propriétaires de taxi, devrait être lancé dans les prochaines semaines.

En collaboration avec Steve Caron

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!