TC Media / Marie-Pier Gagné 40 panneaux d’arrêts seront intallés dans Villeray, dès octobre.

Une quarantaine de panneaux d’arrêts seront installés à des intersections de Villeray en octobre, dans le cadre du projet-pilote «Arrêts toutes directions». L’objectif est d’augmenter considérablement la sécurité dans le quartier.

C’est le maire Denis Coderre qui en a fait l’annonce, lors de la présentation des stratégies de la Ville en matière de sécurité routière, le 14 septembre.

La ville-centre a promis d’intervenir chaque année sur une dizaine d’intersections accidentogènes de son territoire et débutera le travail en utilisant Villeray pour tester son projet-pilote d’arrêts toutes directions.

Cette nouvelle ravit Elsie Lefebvre, conseillère d’arrondissement dans Villeray et conseillère associée aux transports à l’exécutif de la Ville.

«Je suis très fière que Villeray soit au coeur d’un projet-pilote de sécurisation des intersections, un projet pour lequel je travaille depuis six ans. Ce projet aura un impact majeur sur la sécurité et le confort des piétons et des cyclistes et contribuera à la vigueur de notre vie de quartier», indique Mme Lefebvre.

Selon la conseillère, l’ajout de ces 40 panneaux fera en sorte que la très grande majorité des rues locales seront sécurisées, comme c’est déjà le cas dans Outremont et Westmount.

«La sécurité des intersections pour les piétons est une priorité pour de nombreux citoyens du quartier. Je reçois des demandes des citoyens à toutes les semaines», ajoute la conseillère.

D’ailleurs, un sondage Léger-Marketing sur la sécurité des piétons commandé en 2014 par les élus avaient laissé entrevoir que 86% des 400 répondants étaient en faveur d’ajout de signalisation dans le quartier.

Étude en cours
En janvier, la Ville a alloué 200 000$ à des chercheurs de l’université McGill, pour qu’ils statuent sur l’impact et l’utilité des panneaux d’arrêt toutes directions.

Selon Elsie Lefebvre, la recherche n’est pas terminée, mais l’intégration de ces panneaux dans Villeray fait en fait partie de l’étude et permettra d’en tester l’utilité sur le terrain.

Le projet-pilote sera analysé pendant deux ans et le comportement des gens sera étudié, afin de voir si cela peut être un outil de plus pour la sécurité routière.

Après ces deux années, la Ville décidera si les panneaux d’arrêts toutes directions sont une bonne solution aux problèmes de sécurité des piétons, cyclistes et automobilistes à Montréal.

«Je crois que le concept fera boule de neige, parce que c’est un bon moyen de sécuriser nos rues à faibles coûts», estime l’élue.

Citoyens satisfaits
Plusieurs citoyens de Villeray ont affirmé à TC Media être soulagés d’apprendre que des mesures concrètes seront enfin prises par la Ville. Le choix de leur quartier, comme hôte du projet-pilote, leur semblent un bon choix.

«C’est des choses qu’on demande depuis tellement longtemps, mentionne le citoyen Philippe-André Tessier. Je crois que ça ne pourra qu’avoir un impact positif sur la qualité de vie des gens qui habitent le quartier.»

Résident de la rue Casgrain, M. Tessier a été victime d’un accident de la route, à l’intersection de sa rue et de la rue Villeray, l’hiver dernier. Il croit que plusieurs incidents pourront être évités avec l’ajout des panneaux.

«Villeray est un quartier central, ce qui fait qu’on doit composer avec un trafic de transit tous les jours, explique le citoyen. Les gens circulent vite, ils veulent éviter les lumières rouges du boulevard Saint-Laurent, situé tout près. Ce n’est vraiment pas sécuritaire. Je crois que ce projet-pilote va ramener la quiétude désiré par beaucoup de résidents».

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus