Marie-Pier Gagné / TC Media La rue Tillemont n’est pas sécuritaire, selon des citoyens du secteur.

Une pétition adressée aux élus de l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension réclamant une amélioration de la sécurité sur la rue Tillemont a reçu plus de 200 signataires.

Sans s’opposer, les élus ont admis que des travaux étaient nécessaires sur cette rue «en manque d’amour». Autant résidentielle que commerciale, la portion de la rue Tillemont, entre les avenues de Lorimier et Papineau ne plait pas aux citoyens du coin, qui la trouvent peu conviviale.

«Il n’y a pas de saillies de trottoirs, ni de traverses de piétons et la visibilité aux coins de rue pour les automobilistes n’est pas bonne», a souligné le citoyen Martin Drapeau, lors de la séance du conseil d’arrondissement du 6 septembre.

Située entre deux artères d’importance, la rue Tillemont est souvent utilisée comme raccourci, par des automobilistes qui ne résident pas dans le quartier.
«C’est dangereux, cette rue-là a vraiment besoin d’amour, a continué M. Drapeau. Elle ne peut pas être laissée pour compte.»

Élus en accord
Sylvain Ouellet, conseiller du district François-Perreault, s’est dit 100% d’accord avec les mentions du citoyen.

«Comme c’est le cas pour plusieurs autres rues dans le secteur, je crois que celle-ci devrait être améliorée», a-t-il lancé.

Cette portion de la rue est particulièrement étroite et la présence de l’école primaire Saint-Grégroire-le-Grand, située tout près de l’intersection Tillemont et Cartier, ajoute à l’urgence d’améliorer le secteur, selon M. Ouellet.

«Sur toute la longueur entre Papineau et de Lorimier, il n’y a aucun panneau d’arrêt, ni de feu de circulation, a mentionné le conseiller. Oui, c’est une problématique et oui, il faut absolument améliorer cela.»

Selon l’élu, des bancs, des arbres et des poubelles devraient aussi faire partie d’un futur projet de réaménagement.

De son côté, la mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Anie Samson, a tenu à rappeler que beaucoup de travail était effectué sur l’ensemble des rues locales.

«Cette rue fait partie de celles que l’ont doit évaluer, a-t-elle admis. J’y passe presque tous les jours et je le vois qu’elle est très utilisée.»

Si la pétition pouvait aider les travaux à aller plus rapidement de l’avant, Mme Samson affirme que des vérifications doivent auparavant être effectuées auprès des travaux publics.

«Il y a des choses à vérifier, mais ce sont des problèmes connus et les citoyens seront tenus au courant, tout au long des démarches», a conclu la mairesse.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus