Marie-Pier Gagné / TC Media La bâtiment excédentaire de la CSDM, sur le boulevard Crémazie.

Cinq organismes communautaires du quartier St-Michel sont à la recherche de nouveaux locaux, alors que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) souhaite reprendre le bâtiment excédentaire qui leur était loué.

«Nous avons reçu un avis dans lequel la CSDM nous annonce qu’elle souhaite reprendre son bâtiment pour la prochaine année scolaire, explique Simon Ambeault, directeur du Carrefour populaire de St-Michel. On ne sait pas où nous pourrions être relocalisés. On est en mode recherche.»

Les organismes communautaires en sont actuellement à voir avec l’arrondissement où il serait possible de déménager leurs locaux, actuellement situés au 2651, boulevard Crémazie.

L’arrondissement étant en pleines consultations en ce qui concerne l’avenir de la porte d’entrée de Jarry, située au coin d’Iberville et de Jarry, M. Ambeault propose qu’une coopérative communautaire soit construite à cet endroit.

«Il faut mettre quelque chose en branle, et ce, rapidement, mentionne l’homme. Notre bail se termine le 30 juin. Nous n’avons pas beaucoup de temps pour trouver une solution.»

Maritza Ferrada, directrice du service de répit La Ressource, va dans le même sens que M. Ambeault.

«Ce serait une bonne solution, la coopérative communautaire. Ce serait un investissement à long terme. On pourrait enfin s’installer quelque part avec tranquillité», estime-t-elle.

Problème préoccupant
Pour Frantz Benjamin, conseiller du district St-Michel, l’éviction possible des organismes communautaires est un problème préoccupant.

«L’un des points forts du quartier, c’est qu’il rassemble beaucoup de ressources communautaires, souligne l’élu. C’est l’une de ses plus belles particularités et il faut faire en sorte que ça demeure ainsi.»

M. Benjamin assure que les organismes pourront compter sur lui pour trouver des solutions.

«Nous faisons déjà beaucoup de choses pour soutenir les groupes communautaires et on va continuer de le faire en les appuyant auprès de la CSDM. Je ne crois pas que notre quartier peut se permettre de perdre cinq organismes de cette façon-là», mentionne le conseiller.

La mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Anie Samson, s’est elle aussi engagée à soutenir les organismes.

«On reconnaît le travail de tous ces gens-là. Nous ferons tout notre possible pour les accompagner du mieux qu’on le peut», a-t-elle affirmé.

Une première rencontre entre les représentants des organismes, les élus et la CSDM a eu lieu dans les dernières semaines. Une deuxième devrait avoir lieu bientôt. Une décision finale devrait être rendue au conseil des commissaires du mois de décembre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus