Archives TC Media Dans certains secteurs de Villeray et Parc-Extension, les délais de chargement exaspèrent les citoyens.

Trois secteurs résidentiels dans Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension passent toujours en dernier quand il s’agit d’enlever la neige.

Selon les informations obtenues avec l’aide de l’application infoneige.ca, les opérations de déneigement pour le secteur de l’Esplanade, au nord du parc Jarry, le secteur à l’ouest de Champagneur dans Parc-Extension et l’Est de Villeray, entre Christophe-Colomb et Papineau se font à partir de la 4e nuit, là où le reste de l’arrondissement est complété une journée plus tôt.

«On est toujours la dernière rue à passer», confirme Christiane Gagnon, résidente de la rue Chambord depuis plus de 35 ans.

Une situation systématique à chaque tempête et qui existe depuis au moins 2014, date à laquelle le suivi des opérations est informatisé et public. Mais pour la résidente de longue date, ce constat n’est en rien nouveau.

Lorsqu’une bordée de neige est tombée, les services de déneigement, privés comme public, priorisent les axes routiers principaux, puis les abords d’écoles et hôpitaux avant de s’attaquer aux rues résidentielles.

Mais une fois rendu à cette étape, c’est à la guise de l’entreprise de déneigement de commencer où il le souhaite. Les entreprises reçoivent des pénalités, toutefois, si leurs opérations dépassent quatre nuits.

«Le chargement était vraiment plus rapide lorsque je vivais sur Henri-Julien, indique une résidente sur de Lanaudière depuis trois ans et demi. On est encore plus en retard, si on regarde par exemple ce qui se passe dans Rosemont, où ils chargent jour et nuit.»

C’est l’une des recommandations qui a été faites par la conseillère de Villeray, Elsie Lefebvre, à la mairesse Anie Samson, aussi responsable du déneigement à la Ville centre, pour améliorer les opérations de chargement.

«Je lui ai adressé des demandes de modifications de parcours, la possibilité de déneiger le jour dans certains secteurs, et la possibilité de déneiger entre minuit et 7 h sur les artères commerciales.»

L’arrondissement a changé d’entrepreneur depuis cet hiver, mais la nouvelle entreprise n’a rien modifié dans les habitudes de chargement prises auparavant. «C’est sûr qu’il y a des ajustements à faire, mais l’entrepreneur n’est pas à la hauteur des attentes», indique Elsie Lefebvre.

À la mairie, Jacqueline Voghel, conseillère en communication indique que «ces rues sont déneigées une à la suite de l’autre et il n’y a pas de permutation.» Elle estime aussi que les citoyens s’habituent à une certaine séquence et anticipent les opérations de chargement.

Toutefois, lors des fortes précipitations de neige, cela peut occasionner des difficultés pour les résidents qui passent en dernier. Sur de Chambord, par exemple, en plus d’être en queue de ligne, la neige est poussée sur le côté est à chaque fois. Ce même côté voit son manteau blanc partir au dépôt en dernier.

Des changements sont demandés, comme le souligne Christiane Gagnon. «C’est sûr qu’il faut toujours des derniers, mais ça devient difficile pour nous après quatre jours. Des voisins avaient fait des démarches pour changer ça il y a des années, mais ça n’avait abouti à rien.»

Pour Elsie Lefebvre, insatisfaite de la qualité de déneigement et des opérations de chargements, il faut poser le débat pour l’hiver prochain. «C’est clair que la division faite dans le quartier ne permet pas un déneigement satisfaisant. Il faut poser maintenant des bases claires pour une réflexion sur le déneigement de l’année prochaine.»

Le 15 décembre 2016 à 9h, soit trois nuits après la tempête du 12, trois secteurs (en bleu) attendent toujours une planification de chargement de neige, alors que le reste de l’arrondissement a déjà un côté au moins de chargé (en vert).

Le 15 décembre 2016 à 9h, soit trois nuits après la tempête du 12, trois secteurs (en bleu) attendent toujours une planification de chargement de neige, alors que le reste de l’arrondissement a déjà un côté au moins de chargé (en vert).

Le 16 février à 9h, l'ouest de Parc-Extension était en partie déneigés. Mais les deux autres secteurs attendaient toujours leur premier chargement de neige.

Le 16 février à 9h, l’ouest de Parc-Extension était en partie déneigés. Mais les deux autres secteurs attendaient toujours leur premier chargement de neige.

Le 19 février 2016 à 9h, les trois secteurs étaient soit non-planifiés, soit planifiés.

Le 19 février 2016 à 9h, les trois secteurs étaient soit non-planifiés, soit planifiés.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!