Arnaud Stopa TC Media Des passages piétons sont demandés sur l’avenue Beaumont, où deux garderies se sont installées.

Des parents demandent des mesures de sécurité sur l’avenue Beaumont depuis que deux garderies s’y sont installées.

Vitesse trop élevée des automobiles, absences de passages piétons et temps de passage non prioritaires pour les piétons sont le constat qu’on fait les usagers de la garderie éducative Les Trésors de Beaumont située à proximité de l’avenue. Avec l’Ile des Petits cœurs, non loin, environ 130 enfants fréquentent ces établissements.

Le quartier vit d’importantes modifications avec l’arrivée de jeunes familles et la construction du nouveau campus de l’Université de Montréal. «C’est comme si la mairie n’avait pas pris encore compte des changements. Ils veulent plus de mobilité à pied, mais rien n’est fait pour l‘encourager», explique Josée Provençal, mère de deux enfants fréquentant une des garderies.

La résidente du quartier est confrontée chaque jour à la difficulté de traverser cette avenue pour emmener ses enfants à la garderie, qui se situe juste en face de l’intersection entre Durocher et Beaumont, une artère très empruntée par les automobiles.

En l’absence de passage piéton à cet endroit, elle doit parcourir 100 mètres de plus pour rejoindre le feu de circulation à l’intersection de Querbes. «Avec des enfants en bas âge, on parle d’un détour de 15 à 20 minutes», estime-t-elle.

Mais ici aussi, la traversée s’avère périlleuse. «Il n’y a pas de passage piéton protégé par un feu comme dans la direction est-ouest. Il y a 12 secondes pour faire passer les voitures, les piétons et les poussettes », constate Myriam Pamphile, directrice de Trésors de Beaumont, qui a chronométré le temps accordé.

Démarches

Les premières démarches par les parents ont débuté en décembre 2015 avec la demande d’un feu prioritaire pour piétons sur Querbes ainsi qu’un allongement du temps de traverse.

L’automne dernier, une lettre a été envoyée à l’arrondissement.

Un fonctionnaire de la mairie a indiqué que l’arrondissement ne peut rien faire, puisque l’avenue Beaumont est une rue artérielle dépendant de la Ville centre.

Sans nouvelle, Josée Provençal est allée questionner le conseil d’arrondissement lors de sa séance du 7 février. La mairesse Anie Samson, aussi responsable de la sécurité publique à la Ville centre, avait alors indiqué que la demande était justifiée et qu’un dossier était ouvert.

«Il y a un flou avec nos demandes, personne ne sait où est rendu notre dossier à la Ville centre, dit Josée Provençal. Mais on nous a expliqué que l’installation d’un feu piéton est quelque chose de réalisable sur un court terme.»

Contactée, la mairie explique «qu’un feu piéton sera ajouté aux traverses en 2017 sur Querbes et Beaumont.»

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus