Emmanuel Delacour/TC Media L'ancien Hôpital chinois est vide depuis 1999.

L’ancien hôpital chinois, qui est déserté depuis 1999, a coûté plus de 80 000 $ au système de santé l’an dernier.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal qui est responsable de son administration a déboursé près de 53 000 $ pour maintenir la sécurité sur les lieux et plus de 18 000$ en frais d’électricité en 2016. D’autres dépenses liées à l’emploi de personnel et au maintien de l’édifice font monter la facture de plusieurs milliers de dollars.

«Nous avons travaillé à une diminution des frais, qui seront encore plus bas cette année, mais il a un certain minimum que nous devons débourser pour le fonctionnement», affirme Rénald Breton, directeur des Services techniques du CIUSSS.

Situé au 7500 rue Saint-Denis dans le quartier Villeray, l’édifice aurait pourtant pu être utilisé comme centre d’hébergement ou en centre multisectoriel communautaire pour les résidents du secteur.

La première idée proposée en 2010 créa de vive réaction de la part des élus de l’arrondissement et de résidents qui craignant l’augmentation de problèmes liés à la toxicomanie et à l’alcoolisme dans le voisinage.

Pour sa part, le deuxième projet était mort dans l’œuf faute de temps et d’argent. Les organismes communautaires n’avaient pas eu assez temps pour faire le montage financier et pour trouver les 50 000$ nécessaires à l’appel d’offres émis par la Corporation de l’hôpital chinois qui s’est clos le 15 janvier 2015.

«Je suis déçue que le projet « Les quatre coins » porté par les organismes locaux du quartier Villeray n’ait pu voir le jour. Nous avons toujours voulu un projet qui tient compte de besoins des citoyens et c’est ce projet qui avait été déposé en 2014. Nous espérons qu’un jour un tel projet pourra se réaliser sur le site de l’ancien hôpital chinois», souligne Anie Samson, maire de l’arrondissement Villeray─Saint-Michel─Parc-Extension.

Offre de vente
Une nouvelle offre de vente du bâtiment serait à l’étape de la conception, selon M. Breton.

«Il s’agit d’une bâtisse excédentaire dont nous voulons nous départir prochainement. Notre souhait est d’en faire la vente cette année», indique M. Breton.

Celui-ci ajoute qu’aucune rénovation ne sera faite à l’immeuble en prévision de sa vente. L’ancien hôpital a été construit en 1974.

Selon le rôle d’évaluation foncière de la Ville de Montréal, le terrain sur lequel se trouve l’ancien Hôpital chinois vaudrait 1 675 000$. Le bâtiment est évalué à 2 477 500$.

Hormis l’ancien Hôpital chinois, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal possède deux autres bâtiments qu’il considère comme étant excédentaire, soit les anciennes Résidences Saint-Charles-Borromée, au 90 de la Gauchetière Est et le Centre hospitalier Jacques-Viger, situé sur le boulevard René-Lévesque.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus