Google L'édifice a été construit en 1925.

Après des années d’acharnement, des groupes communautaires pourront enfin devenir propriétaires de l’édifice dans lequel ils logent.

Depuis 2011, les sept organismes qui résident au 6839, rue Drolet, se sont incorporés pour acquérir ce bâtiment excédentaire de la Commission scolaire de Montréal (CSDM).

Leurs efforts semblent aujourd’hui porter leurs fruits, puisque l’arrondissement et la Ville de Montréal leur ont promis des contributions financières, respectivement de 150 000$ et 500 000$ pour l’achat de l’ancienne école primaire.

S’ils parviennent à mettre sur pieds un montage financier adéquat et à signer une entente de vente avec la CSDM, ces organismes communautaires, qui interviennent auprès de 20 000 personnes par année, n’auront plus à craindre les augmentations de loyer.

«Cela nous permettrait vraiment de contrôler nos opérations. Trouver un espace est un élément essentiel pour un organisme. Dans La Petite-Patrie, il est très difficile de trouver des locaux abordables, les groupes ont un besoin criant d’espaces», affirme Anne Thibault, présidente du conseil d’administration du Regroupement des tables de concertation de La Petite-Patrie (RTCPP).

L’acquisition de l’édifice construit en 1925 ouvre la porte à la venue d’autres organisations dans ses locaux. En effet, en plus d’être à la recherche de fonds pour acheter l’ancien établissement scolaire, les sept groupes qui y résident depuis près de cinquante ans veulent rénover les lieux et les agrandir.

«Il y a une mise aux normes des systèmes électriques et de chauffage de prévue, qui sont rendus archaïques. On fonctionne encore au mazout de que l’on voudrait le remplacer par du gaz naturel», souligne Mme Thibault.

Aux 17 000 pieds carrés disponibles dans l’édifice, la présidente du conseil d’administration du RTCPP espère pouvoir ajouter 6 200 pieds carrés supplémentaires.

Le coût total estimé du projet s’élève à près de 2 705 000 $, dont 1 302 610 $ pour l’acquisition et 1 402 390 $ pour les travaux de mise aux normes et d’aménagement.
Mme Thibault espère ainsi que la transaction sera conclue d’ici la fin de l’année 2017.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!